OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Comunicat David Crosclaude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Comunicat David Crosclaude le Mer 24 Fév - 19:08

Danís


Adjudant
A tots los qui son estacats a la lenga occitana e qui vòlen que sia enfin
metuda en plaça ua politica dinamica en favor de la transmission de la
lenga



Qu’èm quauques personas qui an tribalhat, qui tribalhan e qui contunharàn de
tribalhar en favor de la lenga a aver causit de ns’engatjar en la
campanha electorau. Qu’avem hèit la causida d’anar cap a la lista
qui’ns prepausava ua plaça mei que simbolica e qui èra prèsta a préner
en carga la reivindicacion lingüistica de faiçon clara Qu’avem causit
de partir dab Europe Écologie/ Euròpa Ecologia e d’essajar de
préner ua plaça au Conselh Regionau d’Aquitània. Euròpa Ecologia qu’ei
la conjonccion de dus partits qui son Regions e Pòbles Solidaris ( sus
la lista que i son membres deu Partit Occitan e de Eusko Alkartasuna)
e deu partit deus Verds. Mes que i son tanben monde qui n’an pas nada
carta e qui an causit un engatjament sus un programa, sus ideas, e sus
un projècte.
La nosta causida n’ei pas isolada. En d’autas regions occitanas d’autes candidats que son sus la medisha posicion.
D’autes enfin non son pas sus la lista mes que sostienen simplament.
A noste, en Bearn e mei generaument en Aquitània, que sabem çò qui ei
estat hèit dinc adara en favor de la lenga. Que sabem los limits de la
politica aviada. Que sabem tanben tots l’urgéncia de la mesa en plaça
d’un plan de politica lingüistica tau com s’ei hèit en d’autas regions
de França o d’Euròpa.
Mantuns de vosautes que tribalhan en lo monde associatiu e no’s pòden pas
tostemps engatjar publicament en favor de tau o tau lista mes totun lo
temps qu’ei viengut de préner ua decision sus l’aviéner de la lenga .
Que haram doman entà desvolopar las escòlas per immersion e las escòlas
bilinguas ? Que haram entà perméter la creacion de ninoèras on
l’occitan aurà la soa plaça ? Que haram entà que la lenga aja la soa
plaça en los mèdias ? Quant de temps esperaram lo dret tà la lenga
nosta de paréisher suus panèus de senhalizacion ? Quant de temps e
demoraram a esperar lo dret d’aver ua television en occitan ? Quant de
temps e consideraram com normau que las ràdios en lenga nosta e sian
obligadas de subèrvíver . ?
Quant de temps acceptaram que jamei non sia lançada ua vertadèra politica de
sensibilizacion e d’informacion de la populacion cap a l’enjòc qui
representa la lenga e lo son desvolopament ?E
la cultura nosta e deu tostemps estar considerada com un element qui
non s’amerita pas d’estar integrat a la politica culturau en generau ?

A totas aqueras questions que responem per un engatjament e un projècte
de politica lingüistica. Que’n trobaratz ací un resumit. Que portam tot
aquò au miei d’autas reivindicacions pertocant l’aviéner economic,
ecologic e sociau deu noste país.

Alain Abadie, Bernat Cazenava , Lionèl Labòrda, Jean Baudoin Domenja Lekuona, Joan-Miquèu Dordeins, Midou, Lionel Dubertrand, David Grosclaude, Joan
Luc Landi, Cathy Soubles


Un plan de politique linguistiqueUne
politique linguistique en faveur de la langue occitane repose sur
l’encouragement et l’incitation et non sur l’obligation. Elle a pour
but d’inciter les habitants de la région à s’approprier ou se
réapproprier la langue et la culture. Il s’agit d’un droit ouvert à
tous les habitants d’où qu’ils viennent et quel que soit leur lieu de
résidence.


le Conseil Régional d’Aquitaine s’engagera par un plan de politique
linguistique Il oeuvrera aussi pour la mise en place d’une politique
interrégionale et transfrontalière afin que la politique en faveur de
l’occitan soit la plus cohérente et la plus efficace possible.

Les objectifs sont :—Assurer
la transmission de l’occitan, ce qui suppose la stabilisation du nombre
de locuteurs à moyen terme et puis son augmentation par la suite .


—Permettre à chaque personne qui le souhaite d’apprendre, d’écouter, de parler et de lire l’occitan.
—Favoriser la présence de la langue occitane dans les divers champs de la vie
sociale. Il s’agit bien de promouvoir le bilinguisme.
La mise en place d’une coordination interrégionale et transfrontalière
pour la politique linguistique occitane sera une des priorités. Cela
permettra de coordonner le travail dans le domaine de l’enseignement
scolaire, de l’enseignement aux adultes, de l’audiovisuel, de l’aide à
la création et de la présence de la langue dans la vie publique. Cette
coordination pourra aussi permettre que des interventions soient faites
auprès de l’État, de façon conjointe, en faveur de l’évolution de la
situation de la langue occitane.
L’objectif est la création d’un Office Public de la Langue Occitane.
La Région Aquitaine sera un acteur déterminé pour la mise en place de
cet organisme qui regroupera les collectivités qui choisiront de s’y
associer.


Dans les mois qui viennent des mesures seront prises dans plusieurs domaines :
l’enseignement scolaire,
l’enseignement aux adultes,
la formation professionnelle,
la transmission familiale de la langue
la vie sociale et publique
l’audiovisuel (radio, télévision, NTIC, cinéma) et la presse écrite,
l’aide à la création en occitan,
la communication de la Région.
Quelques unes des propositions
—Soutien et développement de l’enseignement par immersion et bilingue.
—Mise ne place d’un plan pour encourager la formation d’enseignants (bourses spécifiques).
—Effort important pour l’aide au développement des cours d’adultes

—campagne d’information auprès des futurs parents sur l’intérêt du bilinguisme précoce.
—mise à disposition des informations liées à cette question et aux moyens
existants (crèches, filières scolaires, matériel pédagogique et ludique)

—mise en place d’opération permettant à la génération qui n’a pas transmis la
langue de pouvoir transmettre aujourd’hui son savoir linguistique à la
plus jeune génération.

—Le Conseil régional oeuvrera pour que chaque habitant de la région puisse
disposer d’un programme de radio en occitan et de programmes de
télévision en occitan quotidiens. L’objectif étant la création d’une
chaîne de télévision en occitan.

—Le soutien à la production et à la diffusion de l’édition en occitan sera
intensifié (attention particulière à la création et à l’édition pour
les jeunes et les adolescents).

Le théâtre et le chant sont le socle d’une culture populaire vivante et forte.
Le Conseil régional soutiendra - la formation de comédiens professionnels et aux métiers du spectacle et du conte .
- la diffusion dans tous les lieux culturels et les festivals dans le cadre des
conventions les liant au Conseil régional.
Un service « langue occitane » sera créé au sein de la direction de la
Culture. Il sera chargé d’intervenir de façon transversale, afin
d’assurer la présence de la langue occitane et sa promotion dans
l’ensemble des politiques menées par la Région.

La signalisation bilingue visuelle ou sonore dans les équipements relevant de la Région sera généralisée progressivement
—La présence de l’occitan dans les publications de la Région et sur son
site Internet sera comme une vitrine du bilinguisme recherché par le
biais de la politique linguistique régionale.

La langue occitane sera prise en compte dans le Plan de formation du personnel du Conseil régional
Reconaissance.
Le jour de la présentation du plan de politique linguistique sera proposée
à l’Assemblée une motion en guise de préambule à ce plan qui dira :

« Le Conseil régional d’Aquitaine reconnaît officiellement, aux côtés de la langue française, l’existence de l’occitan et du basque comme langues
d’Aquitaine. Ces langues ne sont la propriété de personne en
particulier et sont un patrimoine commun à tous ceux qui vivent sur le
territoire où elles se parlent, d’où qu’ils viennent. Le Conseil
Régional s’engage à rechercher la plus large association de ses
partenaires et, en particulier des cinq Départements d’Aquitaine, afin
de permettre développement de la langue et de la culture occitanes. Il
oeuvrera aussi pour la mise en place d’une politique interrégionale e
transfrontalière »


Des chiffres de budgets en faveur des languesRégion Bretagne 7 millions d’euros
Département du Finistère 2,2 millions d’euros
Région Midi-Pyrénées 1,3 millions d’euros
Région Aquitaine 780 000 euros
Mis a part le département des Pyrénées Atlantiques et celui de la Dordogne
les politiques linguistiques des départements restent en dessous des
100 000 euros en Aquitaine (680 000 pour les PA et 150 000 pour la
Dordogne)
Office Public de la Langue
Basque 3,1 millions d’euros ( région+ Etat+département+gouvernement
d’Euskadi) avec aussi un petit apport du Syndicat Intercommunal de la
Culture Basque.
Région Languedoc-Roussillon (occitan ET catalan) 2,6 millions d’euros.

La communauté autonome d’Euskadi dépense 46 euros par habitant chaque
année sans compter les dépenses des chaînes de radio et de télévision
publiques en basque et sans compter les dépenses liées à l’enseignement
scolaire.

La dépense par habitant pour l’occitan est de l’ordre du symbole (28 cts
par habitant en Aquitaine alors que l’on est a 3 euros en Bretagne) De
plus, une partie du budget s’en va à des actions qui compensent
l’absence de service public d’enseignement dans la langue et l’absence
de service public de radio et de télévision en occitan. Les
collectivités pallient la carence de l’État dans plusieurs domaines

2 Re: Comunicat David Crosclaude le Jeu 25 Fév - 0:15

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
Pagan lei bombas l'Estat francés. Es pecat de va dire mai es la paura veritat...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum