OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Prononciacion 3 Les groupes de lettres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Danís

avatar
Adjudant
Le groupe lh est un l mouillé très commun en occitan, parfois prononcé ly, parfois y. En limousin, on a tendance à aller de plus en plus vers la seconde option.
balhar
(donner) = bolia/boya, filha (fille) = filyo/fiyo.
En position finale, ce groupe change de prononciation, et devient y, ou parfois r.
trabalh (travail) = trobay/trobar, mielhs (mieux) = mièy/mièr (à noter que le son r est une "jota" espagnole, inexistante en français)

Le groupe nh, semblable, se prononce logiquement gn, comme dans le français montagne.
fanha (boue) = fanyo
linha (ligne) = linyo
En position finale, il nasalise la voyelle qui précède :
dessenh (dessin) = dèchin.

Particularité du Haut-Limousin, le l suivant un g ou un c peut être prononcé comme un l mouillé :
glaça (glace) = g-yacho
clar
(clair) = kyar
segle
(seigle) = chèg-yè.
Mais moi, je dis glacho, d'abord...

on, en finale, se prononce ou :
tesson (cochon) = tèchou
En milieu de phrase, il est plus nasalisé, cela donne quelque chose comme "oun" :
montar (monter) = mounta.
Il en va sensiblement de même pour le groupe om : tombar (tomber) = toumba.

un est un u nasalisé (difficile à rendre par écrit, mais essayer de dire "uuuuu" en vous bouchant le nez, ça donne à peu près ça...) :
un (un) : u nasalisé
quauqu'un (quelqu'un) : kaoku (là on a tendance à couper la nasalisation)

Pareil pour in et en, formes nasalisées de i et de è :
cosin (cousin) = couzi
disen (ils disent) = dijin
en se transforme toutefois en è à la fin des noms :
fen (foin) =
chen (chien) =
an est un a nasalisé aussi (un peu comme dans le français temps), mais il peut aussi être réalisé a, voire o comme dans man (main) = ma/mo.

Sinon, on ne prononce aucune consonne finale (sauf le r, voir dans la rubrique adéquate) :
tròp (trop) = tro
cròs (trou) = kro Bandat (d'où peut-être l'amalgame kro-nenbourg, boire comme un trou...à fouiller...)
filh (fils) = fi
fach
(fait) = fa
jorn
(jour) = zour
charn (viande) = sar
ivern (hiver) = ivèr
potz (puits) = pou

Voilà, c'en est fini de la partie prononciation, et comme vous avez pu le voir, ce n'est pas une mince affaire. Si vous avez des questions, des remarques, n'hésitez pas !

Exercice : Et ouais, le plus simple, pour apprendre, c'est de pratiquer. Entraînez-vous donc à lire les messages que je laisse sur ce forum !

2 pronciation de "ion" le Mar 18 Sep - 11:31

clafotis

avatar
Occitan Warrior
Occitan Warrior
Bonjour,
je suis nouveau sur ce forum.
Mon problème est de faire le lien entre prononciation et écriture. je n'ai pas de problème à dire "cantar" -> "tchantar" (ni à l'écrire "chantar").
Ma question est sur les mots se terminant par -ion comme "télévision" ou "perception". Y a t'il une règle ?

Cet été j'ai bien entendu mes parents parler de "televisi" ou de "perceci".

Merci d'avance

http://rapieta.wordpress.com/

Danís

avatar
Adjudant
Ici, deux règles possibles (en réalité, il y en a une bonne douzaine, mais on retiendra les principales...) : en Bas-Limousin (chez moi, donc) on prononcera plus souvent certains groupes finaux, comme les occitans centraux (languedociens).

On dira donc : tèlèvijioun

Ceci dit, en Haut-Limousin (aux alentours de Limoges), on n'arrive pas à réaliser certains groupes vocaliques.

Il est donc normal pour tes parents de dire tèlèviji, adi, perchèchi...
Mais pour bien savoir qu'il s'agit de mots en -ion, le i final est nasalisé 'comme dans "cinc").

Attention, il peut y avoir par endroits certaines exceptions, surtout chez les locuteurs naturels, pour ce qui est des mots "savants". Il n'est pas rare d'entendre parler d' "ofichialisachioun" au lieu d'"oufichiolijochi", pour officialisation, par exemple, alors même que la réalisation sera correcte pour d'autres mots plus employés populairement (l'influence du français...).

Dans tous les cas, il convient de restituer à l'écrit la forme -ion : television, oficialisacion...

A toi de choisir ta prononciation (on préfère toujours celle du coin, la deuxième en l'occurence pour toi).

clafotis

avatar
Occitan Warrior
Occitan Warrior
Merci pour cette réponse.
Il me reste plus qu'a faire attention lors de mes lectures à haute voix et a corriger mes notes.

j'ai lu sur ce fil que la prononciation du limousin présentait des difficultés. C'est le reproche souvent lu sur des sites occitans où chacun à la meilleur graphie que le voisin. cela a été longtemps un obstacle pour ma pomme (et une excuse pour ne pas me mettre à apprendre) jusqu'au jour où un pote m'a expliqué le système japonais avec 3 grands système d'écritures et plusieurs dialectes...

En voyant le "parli" de Rigosta, en plus d'essuyer une buffée de mes parents, ils n'ont rien compris à ce qu'ils lisaient (ils lisaient comme en français). Ils préfèrent lire en graphie moderne malgré les incohérences parfois (comme pour eux de lire "adiu" et dire ->"adi" est difficile et je parle pas ici de phrase comme "descargar una canson sus lo oèb" qu'ils disent savoir ce que c'est ->"decharga uno chancon su lou ouebo"

http://rapieta.wordpress.com/

clafotis

avatar
Occitan Warrior
Occitan Warrior
J'avais mal lu l'ensemble des cours, ma question était mal à propos...

Ai trobat quò sur lo oèb
http://oc.wikipedia.org/wiki/Pron%C3%B3ncia_de_l%27occitan

C'est suffisant pour mon entourage (francophone) qui m'aide à m'oraliser en occitan.

http://rapieta.wordpress.com/

EUP

avatar
Platussaire
Platussaire
Adi zen del forum! ieu tamben ai auvit dire "la televisi" mi semblava meme mai pròche de "la televisiu", era una mena de diftònga sus la meme vocala coma avem nautrei en provènça mai que si perde (fau auvir la diférencia en françès entre un vielh dire "je sé paA" e un joine de 15 ans dire "ché pa" emé l'accent nrj...)
E tamben, parlavas dau R lemosin coma d'una jota espanhòla, ieu auriáu dich qu'es un pauc coma lo R nissarte mai pus doç, mai d'un coneissi pas toei les variantas dau lemosin (meme s'ai crompat la gramatica de Lavalade e qu'es jà un beu trabalh) e de dos sabi pas se lo R nissarte parla en tot lo monde. Donca..

http://www.esperaunpauc.eu

Danís

avatar
Adjudant
Non, io lo "R" Nissart me parla pas...
Apres, benleu que lo "R" Nissart es TANBEN una "jota", perque sei segur que en lemosin quò n'es una (quitament se chas io se fai pas), ai damandat a Joan Roux, a Melhau, de las referencias, qué...

Tiston

avatar
Occitan Warrior
Occitan Warrior
Danís a écrit:Non, io lo "R" Nissart me parla pas...
Apres, benleu que lo "R" Nissart es TANBEN una "jota", perque sei segur que en lemosin quò n'es una (quitament se chas io se fai pas), ai damandat a Joan Roux, a Melhau, de las referencias, qué...
'quo depend daus endrechs 'qu'es vrai... e puei de las epocas tanben... chas ma reira (nascuda en 1906) los "r" eran plan plan "rotlats" e l'eran ben mens chas ma granda (nascuda en 1922) (eran totas doas de la Crosa), beleu desjà n'efiech de "francisacion"? sabe pas... chas ma granda 'quo semblava lu mitan entre lu "r rotlat tradicionau" e 'quela "jota" espanhola... e 'quo dependava tanben de la plaça dau "r" dins la paraula...per exemple un biais de "jota" a la fin de "segur" e un "r" bravament rotlat dins "bravament", justadament... mas 'qu'es pas lu "r rotlat " un pauc "rocalhos" daus montpelierencs per exemple, 'qu'es un "r" mai doç...
per me la chausida a pas estada aisada, quand ai fach las prumieras emicions de radio sus Beaubfm ai començat per pas rotlar los "r", per pas, coma dire, "chucar" lu monde... puei ai 'gut la remarca de quauquas personas dont la familha que m'an dich: "deurias rotlar los "r" coma zo fasia tos reires, 'qu'es coma 'quo que fau prononciar"... e puei daus amics que m'an dich tanben (dont un de Dordonha) : "mos reires e mos grands rotlavan mai los "r" que te, 'quo me chuca un pauc de pas l'auvir chas te 'quela pronociacion mai, coma dire, "priunda" o "rurala", ai l'imprecion que francisas ton parlar"...
'laidonc ai decidat de pus mai m'enpaischar de rotlar mos "r", d'alhors los rotle quand bargasse coma daus paisans de la Crosa, mas en vila, a la radio, m'eria un pauc...auto-censurat! Uèlhs al Cèl
los "r" rotlats son 'na constituanta importanta de la lenga coma 'la se parlava dins ma familha e s'eran mesme convidats dins la lenga francesa de ma reira, alora ai decidat de los prononçar...

Segondament per ço qu'es de la terminason "ion" efectivament chas me (a 'na quarantana de qm a l'est d'a Limotges) se ditz "i", tot simplament... "vau far las coumissi", "vies'un pauc la televisi avant de 'nar coijar"... eca... chas me i'a p'una nasalisaci de 'quela terminason...

Danís

avatar
Adjudant
Tiston a écrit:
Segondament per ço qu'es de la terminason "ion" efectivament chas me (a 'na quarantana de qm a l'est d'a Limotges) se ditz "i", tot simplament... "vau far las coumissi", "vies'un pauc la televisi avant de 'nar coijar"... eca... chas me i'a p'una nasalisaci de 'quela terminason...

Òc-es, quò depen daus endrechs, quò.

Fas 'tencion, Tiston, parlem pas daus mesmes sons "R". Rodin relevet una prononciacion que botí, qu'era la de çò que s'escriu "lh". E òc, quo es estranh, mas quò exista.
Lo "r" en mitan de mot, se prononcia jamai coma una "jota".
Mas en lemosin, i a daus endrechs ente "mielhs" se pronoçará "mièy" e d'autres "mièrr". Es aqui la "jota".

Tiston

avatar
Occitan Warrior
Occitan Warrior
Danís a écrit:
Fas 'tencion, Tiston, parlem pas daus mesmes sons "R". Rodin relevet una prononciacion que botí, qu'era la de çò que s'escriu "lh". E òc, quo es estranh, mas quò exista.
Lo "r" en mitan de mot, se prononcia jamai coma una "jota".
Mas en lemosin, i a daus endrechs ente "mielhs" se pronoçará "mièy" e d'autres "mièrr". Es aqui la "jota".
a d'accord avia pas tot ben legit (e un cop de mai! Vergonha ) 'qu'es per ço qu'ensejava de comprener... efectivament coma zo disia ma granda fasia dau "r" entre lu "r rotlat" e una maniera de "r raclat"...mas de lai a 'pelar 'quo 'na "jota" efectivament...

Per ço qu'es dau "mielhs" prononçat "mierrr" segur l'ai desja auvit mas pusleu dins lu sud d'a Limotges, en Coresa... e 'qui efectivament 'quo sembla 'na "jota espnhola"... comprene mielhs... Clucant

alekcxjo


Casahèita
Casahèita
Danís a écrit:balhar (donner) = bolia/boya
exactement pareil qu'en arpitan lyonnais!!!!


Danís a écrit:Particularité du Haut-Limousin, le l suivant un g ou un c peut être prononcé comme un l mouillé :
glaça (glace) = g-yacho
clar
(clair) = kyar
segle
(seigle) = chèg-yè.
Mais moi, je dis glacho, d'abord...
là aussi, exactement le même phénomène qu'en arpitan...
glaci (glace) = [gyasi] en arpitan lyonnais, [gyafe] en arpitan savoyard et mm [gyache] en arpitan valaisan.

Danís a écrit:
En milieu de phrase, il est plus nasalisé, cela donne quelque chose comme "oun" :
montar (monter) = mounta.
Il en va sensiblement de même pour le groupe om : tombar (tomber) = toumba.
on a aussi ça en arpitan mauriennois... montanyi = [mountagne]

Danís a écrit:en se transforme toutefois en è à la fin des noms :
fen (foin) =
chen (chien) =
an est un a nasalisé aussi (un peu comme dans le français temps), mais il peut aussi être réalisé a, voire o comme dans man (main) = ma/mo.
un peu comme en catalan nan: dans les mots: català, matì
ou comme en arpitan bressan: ben (bien) = [bè], chen (chien) = tsè
ou comme au pluriel en arpitan mauriennois: la dent [den] les dènts [dè].



c'est marrant de voir comme c'est proche entre nos langues...
peut être devrais-je faire une rubrique qui montre toutes les similarités entre les dialectes arpitan et les dialectes occitans... ça peut être intéressant.

surtout entre l'arpitan forézien et l'occitan auvergnat.
l'arpitan de st étienne est très très très proche de l'occitan de firmini (viles distantes de qq kilomètres)

Danís

avatar
Adjudant
Pour montrer les similitudes et les expliquer, faut vraiment être bon linguiste, et surtout pas spécialisé dan UNE langue, je sais pas s'il ya quelqu'un d'assez compétent sur ce forum...

C' est vrai que nos langues se ressemblent, je crois que c'est dû au fait que nous sommes sur la même "ligne imaginaire", parce qu'en Saintonge, à l'Ouest donc, on a les mêmes similitudes.

Et puis je me dis que si on a appellé l'Arpitan Franco-Provencal, dans les faits on avait tort, mais ça partait quand même de cette idée...

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum