OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Carta d'identitat Occitana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Carta d'identitat Occitana le Sam 26 Nov - 16:52

Géric


Pinta-Beroi
Pinta-Beroi
Adieussiatz, que ne pensatz d'aquesta carta d'identitat occitana?

http://loblogdeujoan.blogspot.com/2009/11/identitat-nacionau.html

2 Re: Carta d'identitat Occitana le Dim 27 Nov - 21:05

Alh Òli


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Un mòt: lol.

3 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 28 Nov - 13:46

zo


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Alh Òli a écrit:Un mòt: lol.
+1

4 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 28 Nov - 15:11

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Alh Òli a écrit:Un mòt: lol.

Anem per cambiar de vejaire rapòrt a Alh Oli e Zo emplagarai MDR o EXPDR

http://www.myspace.com/joan_cavalier

5 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 28 Nov - 16:45

Géric


Pinta-Beroi
Pinta-Beroi
Doncas vos agrada pas...

6 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 28 Nov - 17:45

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
Jo n'èi pas arren contra; quitament se l'identitat d'ua persona se pòt pas resmir a un papèr. qu'ei un mejan com un aute d'afirmar la soa occitaneitat.
Los bascas n'an ua lavetz .. Clucant d'alhors sabètz que los bascos (abertzale) vòtan dab aquera carta totuin pas oficiala ?

7 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 28 Nov - 18:26

Géric


Pinta-Beroi
Pinta-Beroi
Mahmut a écrit:Jo n'èi pas arren contra; quitament se l'identitat d'ua persona se pòt pas resmir a un papèr. qu'ei un mejan com un aute d'afirmar la soa occitaneitat.
Los bascas n'an ua lavetz .. Clucant d'alhors sabètz que los bascos (abertzale) vòtan dab aquera carta totuin pas oficiala ?



òc ben, lo sabiái pas, benlèu qu'un jorn aurem una meteissa carta per balotar Escacalassant

8 Re: Carta d'identitat Occitana le Mar 29 Nov - 14:02

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Pensi qu'abanç de trapar una carta d'identitat, la caldria pausar l'identitat e sus aquò avem d'obra sul mestier

http://www.myspace.com/joan_cavalier

9 Re: Carta d'identitat Occitana le Mer 30 Nov - 16:47

Alh Òli


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Mai seriosament, d'acòrdi émé Mahmut, l'identitat si pòu pas resumir a un papièr... apondariáu que va mai luenh qu'aquò l'identitat... Mi senti pas occitan, mai s'era lo cas, ne fariáu pas la sola marca de mon identitat...

Ai jà de papièrs francés, representan mai que tot ma nacionalitat francésa, viáu pas l'interest de m'inventar una nacionalitat occitana... Subretot que de nacien occitana, ne viáu pas.

Aprèp, e encara un còp siáu d'acòrdi émé Mahmut, pòdi entendre maugrat tot que de gents aguessen besonh d'un biais de mostrar son occitanitat... Emai siegue pas du tout mon deliri.

10 Re: Carta d'identitat Occitana le Mer 25 Jan - 18:14

Cerièra de Mai


Trobador !!
Trobador !!
[quote="Géric"]Adieussiatz, que ne pensatz d'aquesta carta d'identitat occitana?

Adieu !

Ne pensi :
• que lo PNO ne fa una tanben, plan marrida graficament
• qu'ensajèri de ne far una mai polida, qu'èra pas qu'una GALEJADA e qu'es estada recebuda coma ton pòst sus aquel topic
(podèm pas jamai desconar dins aquel mitan de mèrda, quitament amb los que ne se reclaman pas…)
• que doncas, es abandonat, e l'afar es clavada. Punt.

11 Re: Carta d'identitat Occitana le Ven 27 Jan - 8:10

Géric


Pinta-Beroi
Pinta-Beroi
Adieu,


Voliái pas botar lo pati, èra solament una question mas es pas grèu.

Bona jornada lo monde tot.

Crotz Occitana

12 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 30 Jan - 21:32

Trufa Negra


Pinta-Beroi
Pinta-Beroi
Ieu m'agrada aquela polida carta.
Coma de costuma, i a los que fasan e los que critican

13 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 6 Fév - 12:20

Olivièr


Draquilhon
Draquilhon
Sieu contra la cartat d'identitat.

14 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 6 Fév - 13:24

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
Es plan de saupre çò que vòs, mas es mielhor d'explicar perqué !

15 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 6 Fév - 13:43

Olivièr


Draquilhon
Draquilhon
Fau legir "la France contre les robots" de Georges Bernanos, libre escrich en 1948, e profétal.

16 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 6 Fév - 13:51

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
Vesi pas lo rapòrt amb la carta d'identitat òc

17 Re: Carta d'identitat Occitana le Lun 6 Fév - 14:11

Olivièr


Draquilhon
Draquilhon
Dins un passatge Bernanos ne parlo :

e que vos ancêtres appelaient des libertés, vous l’appelez déjà des désordres, des fantaisies.

“Pas de fantaisies ! disent les gens d’affaires et les fonctionnaires également soucieux d’aller vite, le règlement est le règlement, nous n’avons pas de temps à perdre pour des originaux qui prétendent ne pas faire comme tout le monde… ” Cela va vite, en effet, cher lecteur, cela va très vite. J’ai vécu à une époque où la formalité du passeport semblait abolie à jamais. N’importe quel honnête homme, pour se rendre d’Europe en Amérique, n’avait que la peine d’aller payer son passage à la Compagnie transatlantique. Il pouvait faire le tour du monde avec une simple carte de visite dans son portefeuille. Les philosophes du XVIIIe siècle protestaient avec indignation contre l’impôt sur le sel-la gabelle-qui leur paraissait immoral, le sel étant un don de la Nature au genre humain. Il y a vingt ans, le petit bourgeois français refusait de laisser prendre ses empreintes digitales, formalité jusqu’alors réservée aux forçats. Oh ! oui, je sais, vous vous dites que ce sont là des bagatelles. Mais en protestant contre ces bagatelles, le petit bourgeois engageait sans le savoir un héritage immense, toute une civilisation dont l’évanouissement progressif a passé presque inaperçu, parce que l’État moderne, le Moloch technique, en posant solidement les bases de sa future tyrannie, restait fidèle à l’ancien vocabulaire libéral, couvrait ou justifiait du vocabulaire libéral ses innombrables usurpations. Au petit bourgeois français refusant de laisser prendre ses empreintes digitales, l’intellectuel de profession, le parasite intellectuel, toujours complice du pouvoir, même quand il paraît le combattre, rispostait avec dédain que ce préjugé contre la Science risquait de mettre obstacle à une admirable réforme des méthodes d’identification, qu’on ne pouvait sacrifier le Progrès à la crainte ridicule de se salir les doigts.

Erreur profonde ! Ce n’était pas ses doigts que le petit bourgeois français, l’immortel La Brige de Courteline, craignait de salir, c’était sa dignité, c’était son âme. Oh ! peut-être ne s’en doutait-il pas, ou ne s’en doutait-il qu’à demi, peut-être sa révolte était-elle beaucoup moins celle de la prévoyance que celle de l’instinct.

N’importe ! On avait beau lui dire : « Que risquez-vous ? Que vous importe d’être instantanément reconnu, grâce au moyen le plus simple et le plus infaillible ? Le criminel seul trouve avantage à se cacher… ». Il reconnaissait bien que le raisonnement n’était pas sans valeur, mais il ne se sentait pas convaincu. En ce temps-là, le procédé de M. Bertillon n’était en effet redoutable qu’au criminel et il en est de même encore maintenant. C’est le mot de criminel dont le sens s’est prodigieusement élargi, jusqu’à désigner tout citoyen peu favorable au Régime, au Système, au Parti, ou à l’homme qui les incarne. Le petit bourgeois français n’avait certainement pas assez d’imagination pour se représenter un monde comme le nôtre si différent du sien, un monde où à chaque carrefour la Police d’État guetterait les suspects, filtrerait les passants, ferait du moindre portier d’hôtel, responsable de ses fiches, son auxiliaire bénévole et public. Mais tout en se félicitant de voir la Justice tirer parti, contre les récidivistes, de la nouvelle méthode, il pressentait qu’une arme si perfectionnée, aux mains de l’État, ne resterait pas longtemps inoffensive pour les simples citoyens. C’était sa dignité qu’il croyait seulement défendre, et il défendait avec elle nos sécurités et nos vies. Depuis vingt ans, combien de millions d’hommes, en Russie, en Italie, en Allemagne, en Espagne, ont été ainsi, grâce aux empreintes digitales, mis dans l’impossibilité non pas seulement de nuire aux Tyrans, mais de s’en cacher ou de les fuir ? Et ce système ingénieux a encore détruit quelque chose de plus précieux que des millions de vies humaines.

Le jour n’est pas loin peut-être où il nous semblera aussi naturel de laisser notre clef dans la serrure, afin que la police puisse entrer chez nous nuit et jour, que d’ouvrir notre portefeuille à toute réquisition. Et lorsque l’État jugera plus pratique, afin d’épargner le temps de ses innombrables contrôleurs, de nous imposer une marque extérieure, pourquoi hésiterions-nous à nous laisser marquer au fer, à la joue ou à la fesse, comme le bétail ? L’épuration des Mal-Pensants, si chère aux régimes totalitaires, en serait grandement facilitée.

Une civilisation ne s’écroule pas comme un édifice ; et on dirait beaucoup plus exactement qu’elle se vide peu à peu de sa substance, jusqu’à ce qu’il n’en reste plus que l’écorce. On pourrait dire plus exactement encore qu’une civilisation disparaît avec l’espèce d’homme, le type d’humanité, sorti d’elle. L’homme de notre civilisation de la civilisation française – qui fut l’expression la plus vive et la plus nuancée, la plus hellénique, de la civilisation européenne, a disparu pratiquement de la scène de l’Histoire le jour où fut décrétée la conscription. Du moins n’a-t-il plus fait depuis que se survivre.

Cette déclaration surprendra beaucoup d’imbéciles. Mais je n’écris pas pour les imbéciles. L’idée de la conscription obligatoire paraît si bien inspirée de l’esprit napoléonien qu’on l’attribue volontiers à l’Empereur. Elle a pourtant été votée par la Convention, mais l’idée des hommes de la Convention sur le droit absolu de l’État était déjà celle de Napoléon, comme elle était aussi celle de Richelieu, ou de Charles Quint, de Henri VIII ou du pape Jules II. Pour cette raison très simple que Robespierre et Richelieu, Charles Quint ou Henri VIII appartenaient tous ensemble à cette tradition romaine si puissante chez nous, particulièrement depuis la Renaissance.

18 Re: Carta d'identitat Occitana le Mar 7 Fév - 10:00

clafotis


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Olivièr a écrit:Fau legir "la France contre les robots" de Georges Bernanos, libre escrich en 1948, e profétal.

Es un bon libre, de las vetz daus perpaus mai-que-mai conservators° legit coma los uelhs dau jorn d'aüei, mas un bon, sus lu ròtle de l'uman faça a la mecanica.


° per lu tipe, la França eternala (e crestiana, centralisatritz... ) es la mair de totas las civilisacions per delai mars que montanhas.

http://rapieta.wordpress.com/

19 Re: Carta d'identitat Occitana le Mar 7 Fév - 13:14

Olivièr


Draquilhon
Draquilhon
Bernanos fuguet parisienc tamben^^

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum