OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Una navèra Calandreta en Sud Gironda !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

admin


Trobador !!
Trobador !!
http://www.sudouest.com/gironde/actualite/article/874980/mil/5743763.html

Une école occitane

Une étude réalisée par le Conseil régional il y a un peu plus d'un an révélait que pour près de 90 % des personnes interrogées, la disparition des langues régionales serait une perte culturelle. Pour autant, aujourd'hui, on estime qu'à peine plus de 3 % de la population girondine parle l'occitan quand ils sont encore 30 % à le comprendre. Ces occitanophones pour l'essentiel appartiennent à la classe dite des seniors.
Mais d'ici septembre, ces chiffres pourraient bien connaître une petite révolution. En effet, à la rentrée prochaine, une école bilingue occitan en immersion totale, une calandreta, ouvrira ses portes sur la commune de Barsac en Sud-Gironde. Après celle de Pessac, elle sera donc la seconde du genre dans le département. Une volonté du maire qui a rapidement trouvé un écho favorable au sein du conseil des sages de la commune comme de la fédération régionale des calandretas.

Petite section maternelle

Car aussi déterminé soit Philippe Meynard à mener à bien ce projet, il n'est nullement de la compétence de la commune de prendre en charge l'enseignement. Pour autant, soutient le maire, « il est évident que la calandrette doit bénéficier des mêmes services que les écoles communales ». Cette philosophie satisfait évidemment Lionel Dubertrand, le responsable de la fédération qui sait pouvoir compter dans les prochains mois sur un local mais aussi sur l'accès des élèves de la calandrette au restaurant scolaire et à la bibliothèque.
Concrètement, la calandrette du Soleil, ce devrait être son nom, s'installera dans les bâtiments de l'ancienne école des filles. Elle ouvrira pour des élèves de maternelle, niveau petite et moyenne section, « pour pouvoir construire l'immersion et le bilinguisme », note Lionel Dubertrand. Une immersion totale qui compense ainsi l'absence totale de l'occitan dans le cercle familial. Chacun sachant par ailleurs que c'est dès le plus jeune âge que les enfants sont les plus réceptifs à la mélodie d'autres langues.
L'enseignement, assuré par un professeur d'occitan recruté par la fédération, s'appuie sur la méthode et l'approche pédagogique dite Freinet, faisant de « l'enfant un acteur de son apprentissage ». Et si la fédération se dit prête à mettre à disposition deux enseignants si les effectifs le nécessitent, il est pour Lionel Dubertrand « beaucoup plus probable que l'on ouvre avec une dizaine d'enfants ». Des bambins qui « ne seront pas que de Barsac », s'empresse de souligner Philippe Meynard pour qui cette calandrette est aussi « un projet territorial ».

Avec les parents

Pour être couronnée de succès, la calandreta doit aussi se nourrir de l'investissement des parents dans le projet pédagogique. Mais aussi d'associations. Rien d'étonnant alors que le COCSUGI, le Cercle occitan du Sud-Gironde, dont le membre fondateur est un ancien Barsacais, soit également partie prenante du projet.
Éric Astier se propose ainside se « faire le relais auprès des parents ». Des parents dont on n'attend pas nécessairement qu'ils soient eux-mêmes bilingues occitan. Mais attention, il paraît que la langue est contagieuse...
Pour tout renseignement sur les calandretas : www.calandreta.org et fede-aquitania@wanadoo.fr



Auteur : Axelle Maquin-Roy
a.maquinroy@sudouest.com



Dernière édition par Òmi le Mer 24 Fév - 9:11, édité 2 fois


_________________
Tant d'annadas aviái somiat
Al mòble en kit crompat a But !
Mas en lo montant l'ai petat !
Ai, Cocut !

Pau DELERMÀS-FIGORNIÈR
http://omidelafotografia.wordpress.com/

Qualqu'un mai


Guelha de bonda
Guelha de bonda
Òmi a écrit:http://www.sudouest.com/gironde/actualite/article/874980/mil/5743763.html

Après celle de Pessac, elle sera donc la seconde du genre dans le département.

Me pensi que serà puslèu la tresena del departament, non? Pr'amor que n'i una tanben a la Tèsta, çò sembla.

admin


Trobador !!
Trobador !!
La de La Testa es barrada despuish la dintrada 2009 me sembla.


_________________
Tant d'annadas aviái somiat
Al mòble en kit crompat a But !
Mas en lo montant l'ai petat !
Ai, Cocut !

Pau DELERMÀS-FIGORNIÈR
http://omidelafotografia.wordpress.com/

occitaneta


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Genièc !!!

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Poce Levat

maime


Lemosin de prumiera !
E perque avia barrat la de la Testa ? Pertant lo site web marcha totjorn...

http://ieumaitot.nireblog.com/

Danís


Adjudant
"Problemes personaus" se ditz. Mai la mairia e lo sector, qu'es pas aisat (A Arcaishon, en defòra daus vielhs borges l'estiu...).

capbreton


Occitan Warrior
Occitan Warrior
qu'es ua causa de las bonas de veder aqueth projecte avançar.
Que vam seguir tot aquo.

Qualqu'un mai


Guelha de bonda
Guelha de bonda
Danís a écrit:"Problemes personaus" se ditz. Mai la mairia e lo sector, qu'es pas aisat (A Arcaishon, en defòra daus vielhs borges l'estiu...).

Es domatge pr'amor que la de la Tèsta èra una demest las mai ancianas Calandreta (cresi). La laca d'Arcaison es benlèu pas un sector aisit. Pr'aquò, i a de corses d'occitan per adultes a Arcaishon e cresi tanben a Gujan Mestràs. I aviá benlèu de problèmas a la Calandreta (o ambe la Comuna de la Tèsta), es çò qu'ausisquèri díser tanben l'an passat mas sabiái pas qu'aquela escòla èra estada tampada. Cossí que vire, aquí una novèla de las bonas ambe la dobertura d'aquela Calandreta a Barsac.

admin


Trobador !!
Trobador !!
Me sembla qu'en duas annadas, la Bogesa es passada d'una seishantena a una mieja dotzena de calandrons. Perque ? Sabi pas briga. Çaquelà, la de Pessac es estada obligada de tampar las inscripcions en noveme pr'amor i avèva tròp de monde. Donc i a una vertadèira demanda en Gironda. De notar que i a pas nada Calandreta en las Lanas, donc lo Sud-Gironda arrecapta las demandas (era lo cas de la Bogesa me sembla).


_________________
Tant d'annadas aviái somiat
Al mòble en kit crompat a But !
Mas en lo montant l'ai petat !
Ai, Cocut !

Pau DELERMÀS-FIGORNIÈR
http://omidelafotografia.wordpress.com/

jfrieux


Occitan Warrior
Occitan Warrior
una leiçon d'occitan, un gòt de Barsac, qu'un moment!

capbreton


Occitan Warrior
Occitan Warrior
http://www.sudouest.fr/2010/04/24/l-ecole-occitane-ouvre-ses-portes-a-la-rentree-74624-2752.php
L'école occitane ouvre ses portes à la rentrée
Les enfants âgés de 2 à 4 ans suivront tous les enseignements en occitan.


À partir de deux ans, les enfants seront plongés dans le monde occitan, un accès plus facile au bilinguisme. photo m. l.

Une calandreta, une école bilingue occitane, ouvrira ses portes à Barsac en septembre. Les enfants de 2 à 4 ans (lire « Sud Ouest » du 23 février) y seront accueillis. Quelques écoles de ce type ont déjà vu le jour dans le département, comme Pessac qui fonctionne depuis sept ans avec 23 élèves. « Nous débutons cette classe avec des enfants âgés de 2 ans et plus, car, à leur âge, l'assimilation de cette langue régionale est plus facile. Le bilinguisme est plus naturel », renseigne Lionel Dubertrand de la Fédération régionale d'Aquitaine des calendretas. La motivation des parents est également liée à la réussite de cet « apprentissage ». Elle permet, selon les constatations et le recul des enseignants, de mieux s'intégrer en milieu scolaire et d'acquérir un éveil et une assimilation aisée des langues étrangères. « Le bilinguisme précoce ouvre à l'étude d'autres langues. Dès la maternelle c'est une sensibilisation à la musique des langues. »

Enseignement associatif
L'acceptation des enfants dans cette classe passe par l'adhésion des parents à l'association gestionnaire de l'école. « Les parents sont acteurs et non pas consommateurs. » L'école est dirigée par un conseil d'administration composé des parents qui gèrent le budget, le mode de fonctionnement, les horaires, les projets, et le matériel. « L'autonomie acquise par les enfants dans ce système les amènera, avec leurs parents, à intégrer plus facilement les projets du village, explorer la notion du "vivre ensemble", et, pour nous commune, cela rentre parfaitement dans le cadre de la "redynamisation" que nous avons lancée au centre du village. Nous avons été demandeur suite à une visite que j'ai pu faire dans une école d'occitan à Pamiers », détaille Philippe Meynard avant d'accompagner les représentants de la Fédération régionale d'Aquitaine des calendretas, le directeur des études occitanes d'Aquitaine Olivier Sirgue, les représentants du Cocsugi et le nouvel enseignant pressenti, Renaud Delisée, pour une visite du local qui abritera, à l'ancienne école des filles de Barsac, cette première calendreta barsacaise.

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum