OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L’INNOCENCE PERDUE DE L’OCCITANISME

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 5]

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
L’INNOCENCE PERDUE DE L’OCCITANISME

Le 24 octobre aura lieu à Carcassonne une manifestation « nationale » revendiquant pour l’occitan le droit de cité que la République française lui a toujours refusé. Les mots d’ordre de cette manifestation me semblent parfaitement légitimes, et j’ai assisté aux deux premières manifestations qui les mettaient en avant, à l’automne 2006 et au printemps 2008.

Pourtant, je n’irai pas à Carcassonne ce jour-là. Je ne suis pas seul, à Marseille, à assumer cette décision. L’Ostau dau País Marselhés, dont je fais partie et qui avait organisé le déplacement marseillais aux deux manifestations précédentes, a décidé de ne pas s’y rendre. Les associations amies avec lesquelles il nous arrive de collaborer à Marseille, et qui étaient avec nous à la dernière manifestation de Béziers, ne s’y rendront pas non plus.

A cela, deux raisons.

D’abord le choix du lieu. La première manifestation, en 2006, s’était déroulée… à Carcassonne. La seconde, en 2008, à Béziers. A la suite de quoi l’Ostau et les associations amies avions proposé d’organiser la suivante à Marseille, proposition formulée également par un groupe de toulousains. Manifester dans la plus grande ville d’Occitanie, celle qui, bien avant les autres, a fait l’expérience de la cohabitation et de la rencontre avec l’Autre, l’étranger, l’immigré (nos grands-parents, pour beaucoup d’entre nous), qui constitue en outre un indéniable foyer de création occitane contemporaine, où l’on voit des banderoles en occitan (graphie classique, svp) au Stade, manifester dans cette ville donc se présentait à la fois comme un challenge passionnant et comme une expérience inédite. Nous savions pouvoir compter sur des relais dans la ville même. Pour autant, ce n’était qu’une possibilité parmi tant d’autres : il ne nous aurait pas déplu de nous déplacer en d’autres lieux, à Pau ou à Limoges par exemple. Voilà qui aurait fourni l’occasion d’aller découvrir des villes que, pour la majorité d’entre nous, nous ne connaissons pas, et y rencontrer des gens porteurs d’autres modalités de notre culture.

Après un an de discussions, le collectif organisateur a décidé de refaire la manifestation… à Carcassonne. Les arguments avancés pour justifier ce choix sont relatifs à la compétence avérée des Carcassonnais en matière d’organisation et d’accueil, et à la centralité du lieu par rapport à l’ensemble des pays occitans.

Le premier argument ne laisse aux autres villes aucune latitude de démontrer à leur tour compétence et savoir-faire. Que les Marseillais n’aient pas seulement mauvaise réputation à Paris mais aussi dans certains milieux occitanistes, c’est une chose ; mais pourquoi les Palois, les Limougeauds ou autres citadins occitans se trouvent-ils a priori indignes de la confiance accordée aux Carcassonnais ? L’argument de la centralité est encore plus douteux, s’agissant quand même d’un mouvement anti-centraliste, dont on pouvait attendre qu’il se déploie à travers l’espace occitan (mieux, qu’il contribue par sa dynamique à la construction d’un espace fondamentalement périphérique, à revers de la vision centrée qui caractérise la France)[1].

Donc, les manifestations en faveur de l’occitan se trouvent résolument ramassées sur la région languedocienne. Précisément là où sont basées la plupart des entités composant le collectif organisateur (certains suggèrent même que la répétition de ces manifestations en Languedoc-Roussillon aiderait ces entités à exiger et obtenir davantage de subventions auprès des collectivités locales de cette région : après tout, grand bien leur fasse, mais que ce ne soit pas au détriment des autres…).

Ce choix est évidemment de nature à conforter tous ceux qui, dans les pays occitans, contestent l’existence d’une langue commune et prônent inversement le repli provincialiste : on en trouve en Provence rhodanienne, en pays niçard, en Bearn, en Auvergne etc. On peut dire qu’une occasion unique de couper l’herbe sous les pieds à ces replis provincialistes, dont l’expression la plus virulente se situe précisément en Provence, a été ratée. Et les vieux cons moisis de « Prouvenço ! », qui dénoncent régulièrement « l’impérialisme languedocien » (c’est d’ailleurs leur seule et unique activité), vont trouver de quoi verser de l’eau à leur moulin dans le fait que les manifestations occitanistes se concentrent en Languedoc.

A l’inverse, les organisateurs de la manifestation de Carcassonne, malgré leur occitanisme, n’agissent guère différemment en cantonnant dans une seule région une revendication qui en concerne au moins sept.

L’autre raison est tout aussi grave, et, tout comme la première, justifie à elle seule que les Marseillais s’abstiennent de participer au rassemblement du 24 à Carcassonne.

Cela concerne la présence d’un ramassis de fascistes identitaires à la manifestation de Béziers, en mars 2008. Depuis quelques années, ces groupes récupèrent à tout va la revendication occitane pour l’amalgamer à un discours raciste et xénophobe vieux comme ce monde. Nul ne peut ignorer l’existence de ces gens, qui tentent de surfer sur la vague occitaniste -bien qu’évidemment inaptes à la moindre expression culturelle authentique. Nul ne pouvait ignorer leur présence à Béziers le 19 mars 2008, annoncée sur leurs blogs respectifs. Nous pensions, naïvement, que les organisateurs de la manifestation auraient pris les mesures de nature à la repousser. On sait qu’il n’en fut rien, hormis une dérisoire tentative de faire appel… à la police, pour éjecter les identitaires de l’esplanade Paul-Riquet où ils tenaient un stand. Laquelle police évidemment n’en fit rien –il n’y a que les cotisants de la Camif pour s’en étonner. Par ailleurs, les gens de « Anaram au patac », mouvement occitaniste anti-raciste et anti-fasciste qui exigeait des organisateurs un peu plus de fermeté se virent menacer d’expulsion par l’un des organisateurs s’ils troublaient la manifestation… Le monde à l’envers.

Par la suite, le groupe identitaire, aisément reconnaissable à ses poses martiales et au tract qu’il diffusait, s’intégra tranquillement à la manif, gentiment aiguillé par le responsable du service d’ordre[2]. Advint ce qui devait fatalement advenir : excédées, quelques personnes, en fin de manif, se portèrent au devant du groupe en question et l’apostrophèrent vertement, provoquant en retour une agression physique d’une extrême brutalité (bilan, trois blessés dont deux filles). On peut bien dire qu’il n’était pas indiqué d’aller apostropher à cet instant-là de tels personnages (le temps que tout le groupe marseillais, rejeté en fin de cortège par les organisateurs, arrive à la rescousse, le mal était fait et les rats identitaires quittaient le navire sous les invectives). Sans doute. Mais si les mesures adéquates avaient été prises en amont, le problème ne se serait même pas posé. La faute incombe aux organisateurs, non à ceux qui ont laissé parler leurs tripes. En ce qui me concerne, je dirai simplement que c’est la première fois de ma vie que je me trouve dans le même cortège qu’un groupe de fascistes, et je constate que cela s’est passé dans une manifestation occitaniste. On parle ici de gens qui, par exemple, ont été capables de débouler à la faculté de lettres de Montpellier et de rouer de coups un étudiant africain qui passait par là aux cris de « rentre chez toi, sale négro ! ». Quelle figure avons-nous devant nos amis africains et nord-africains, d’avoir laissé de telles gens s’insinuer dans une manifestation en faveur de notre langue ?

Mais le pire advint par la suite avec l’attitude des organisateurs persistant dans la politique du dos rond. Ne parlons que de la simple politesse qui aurait consisté, en tant qu’organisateurs, à se sentir un tant soit peu concerné et à demander des nouvelles des personnes blessées –seul un groupe de jeunes occitanistes toulousains l’a fait par mail quelques jours après, et qui ne faisait partie des organisateurs. Mais parlons aussi du fait que, dans la réunion de debriefing qui a suivi la manifestation, il ne fût même pas fait mention de l’incident, les organisateurs préférant s’auto-congratuler du succès numérique du 19 mars. Dans les réunions successives destinées à préparer la manifestation suivante (en l’occurrence celle qui aura lieu le 24 octobre), il ne fut pas davantage question du problème posé par l’intrusion des identitaires. La conclusion s’impose d’elle-même : pour les organisateurs de ces manifestations, le problème ne se pose pas.

Non que je soupçonne ces organisateurs de connivence idéologique avec ces groupes identitaires, loin de là (je n’en dirai pas autant de certains membres du service d’ordre). Je pense seulement que l’occitanisme institutionnel qu’ils représentent préfère, dans sa quête de reconnaissance officielle, éviter les remous et les vagues, en espérant que la trentaine d’identitaires passe inaperçue dans une manifestation de 20 000 personnes. Seul problème, ces gens savent ne pas passer inaperçus…

On peut bien se vanter, dans les ouvrages destinés au public des lettrés occitans, de ce que la civilisation occitane du XII° siècle ait su faire bel accueil à la culture arabe et à la culture juive de l’époque ; mais nous sommes au XXI° siècle, et nous savons que les tentations fascistes et racistes hantent certaines régions occitanes (précisément, Provence et Languedoc où le Front National réalise quelques uns de ses meilleurs scores électoraux depuis vingt-cinq ans). Dans ces conditions, faire comme si le problème posé par l’activisme des identitaires n’existait pas relève de la lâcheté politique la plus totale.

Je laisserai donc tout ce beau monde arpenter les rues de Carcassonne. Chez moi, à Marseille, le nécessaire a été fait pour interdire aux identitaires de s’implanter, et il le sera aussi souvent qu’il le faudra. Que chacun en fasse autant chez soi.

A.DELL’UMBRIA, Marseille, 1er septembre 2009.


[1] L’argument de la facilité d’accès (Pau serait trop loin de Nice, Limoges de Carcassonne, Marseille de Bordeaux etc.) est encore plus spécieux. Je suis certain que nombre de gens présents dans ces manifestations n’hésitent pas, par ailleurs, à parcourir des milliers de kms pour aller s’offrir un peu d’exotisme aux Caraïbes ou en Thaïlande, aux Maldives ou à Rio, parce que c’est ainsi que fonctionnent les classes moyennes auxquelles une grande partie des occitanistes appartiennent.

[2] Les identitaires saluaient d’ailleurs, quelques jours après, sur un de leurs blogs, « l’attitude positive et ouverte de David Cantournet, le responsable du service d’ordre ».

Source: [url]engambi.com[/url]

Peiròt


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
Enòrme aquèth article!! Mès, estranhament, que'm balha encara mèi envèja d'anar a Carcassona entá "saludar" com cau los nostes amics identitaris... Occitánia antifasciste o arren!!! Aquò dit, que resuma plan las ideias d'un bon nombre de personas!!! Òsca los Marselhès!!

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
waouh qu'es estranh de se legir sens aver ren escrich...

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
Ahaha ! E ben, fa plaser de veire que l'article si passeja.

EDIT : M'as pas laissat la causida, ara siau oblijat de lo mandar en totei.

LaurençD


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Fòrça clar !
Mercés, es lo primièr còp que comprèni çò que se passèt à Besièrs...
E pel primièr còp siai d'acòrdi : anam davalar per ajudar los que n'an lo mens besonh.
Anem, una critica pichòta : o pòdes pas escriure en òc ? (E lo mandar a la Setmana)


_________________
http://lacabraelolop.canalblog.com/

6 que le Jeu 17 Sep - 20:04

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
LaurençD a écrit:Fòrça clar !
Mercés, es lo primièr còp que comprèni çò que se passèt à Besièrs...
E pel primièr còp siai d'acòrdi : anam davalar per ajudar los que n'an lo mens besonh.
Anem, una critica pichòta : o pòdes pas escriure en òc ? (E lo mandar a la Setmana)

Ne vau far una traduccion.

fredoc


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Eh ben hòu !!!
Ne sèi pas mei qué diser aus qui'm vòlen convéncer d'anar a Carcassona.

Ne sèi pas mei qué pensar jo medish.

Anar-i o non pas anar-i ? Aquiu la question !


_________________
Ací qu'ei l'alh ! ce disè la ceba. / Amic de cadun, amic de degun.
"La vida es una tombola", Manu Chao.
http://www.occitania-fotbol.com

Danís


Adjudant
Io, apres aver tesicat un brave moment (e enquera, sei pas convinçut a cent dau cent) i anirai. Pense exactament la mesma chausa que Alessi, sa letra me sembla resumir totas las criticas que poguerem far sus queu forum a perpaus de la manif.
Mas i anirai. Perqué ? Per causa de tot çò que ditz, justament. Admetrai pas un còp de mai la preséncia daus identitaris dins un cortegi, lo mesme cortegi que io, mos amics, e lo monde coma qui ai enveja de bastir de las chausas luenh de lur ideologia.
Pusleu que de demorar chas io a me virar los gròs dets en romar apres l'organisacion de la manif, tròbe mai util queu jorn d'anar sus plaça, parlar au monde, lur parlar dau probleme daus identitaris, far nombre contra ilhs, ensaiar de far bolegar un pauc lo servici d'òrdre e l'organisacion.
Vòle pas tanpauc i anar coma una bestia qu'un mena tuar sens dire ren. Au contrari de Besièrs, ente erem 'qui per dire qu'erem contents de nos trobar tots ensemble, a Carcassonna i anirai per dire que sei pas content d'i estre, e perqué.
L'ocasion benleu de "musclar" un pauc lo discors...

occitaneta


Occitan Warrior
Occitan Warrior
+1

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
occitaneta a écrit:+1

Beuh...

Aqueu "+1" per qu es ?
Lo tèxte ? Danis ? Fredoc ? Laurenç ?, etc...

Desenvelopa, qu'a per tòca de far parlar tanben !

fredoc


Occitan Warrior
Occitan Warrior
D'acòrd dab Danis. Jo pensi tanben que i anarèi, per'mor d'amics qui'm possan a i anar. E ne'm calerà pas possar tà anar díser çò qui pensi aus organizators, çò qui èi dejà hèit.

E qu'ensajarèi de'm trobar luenh luenh deus maishants...


_________________
Ací qu'ei l'alh ! ce disè la ceba. / Amic de cadun, amic de degun.
"La vida es una tombola", Manu Chao.
http://www.occitania-fotbol.com

capbreton


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Que i a vertadierament un chepic dab l'organisacion.
Com podem diser adara a l'organisacion de se bolegar:
-per sortir los identitaris de la manif deu Carcassona,
-e organisar las manifs dens un aute parçan lo cop que vien sinon que i aura de mensh en mensh de mond ço que ne sera pas ua bona causa.

Danís


Adjudant
Ben justament,

COORDINACION ANEM ÒC !


Adieu en totei,

L’acamp venent de la Coordinacion Anem Òc se debanarà lo dissabte 26 de setembre a l’Ostal Sirventés, 79 carriera la Trivala, a Carcassona a 14h

Es dubert en totei… e fa mestier de l’ajuda de totei !

A un mes de la manifestacion, aquest acamp deu permetre
de metre au ponch totei lei causas pertocant l'organizacion materiala
de la jornada.


Se volèm qu’aquesta manifestacion siegue la demonstracion
de nòstra fòrça e un grand moment de revindicacion, avèm besonh de
l’ajuda de totei per que tot se debane dau mielhs possible e dins lei
condicions lei melhoras…


Fa mestier d’un fum de personas per ajudar:

lo matin, a la mesa en plaça de l’acuelh au vilatge occitan ; au parquejar dei bus a la Ciutat,

devèrs una ora e fins a la partença, a la formacion dau cortègi;

a assegurar puei un malhum de ligason (per telefonet) tot de lòng dau
passa-carriera e lo regular,


completar lo servici d’òrdre,

coordonar la fin de la manif, a la Ciutat, e lo tornar au jardin André Chénier puei…

anar tanben a Vilagalhenc...

etc…

Demandam a cadun, ais associacions, ai comitats
locaus de prepausar de benevòles
per participar ai còlas
Organizacion e Securitat… aqueste 24 d’octòbre, en ligason ambé lei
responsables de la Coordinacion.


FASÈTZ VIRAR
L'INFORMACION E MARCATZ-VOS !


TOTEIS ENSEMS
I ARRIBAREM !


SECURITAT
PASSA-CARRIÈRA
/ SERVICE D'ORDRE DEFILE

Nom :
……………………………….. Pichòt nom : …………………………………….




Me marqui dins la còla securitat dau
temps dau passacarriera de 13 oras a 19 oras.


Je m'inscris dans l'équipe du service d'ordre, de
13h a 19h




Telefonet : …………………………………… Email : ……………………………………



CÒLA D’
AJUDA A L’ORGANIZACION
/ EQUIPE D’AIDE A L’ORGANIZACION



Nom :
……………………………….. Pichòt nom : …………………………………….




Me marqui dins la còla ajuda a
l’organizacion, a comptar de …. h


Je m'inscris dans l'équipe d’aide à l’organisation,
à partir de… h


Telefonet : …………………………………… Email : ……………………………………

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
Ahaha ! Ai reçauput esto mail bèl après aver mandat aqueu d'Alessi.

Son cochós !

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
au monde de l'Ostau:
l'un de mos amics mandet un comentari en reaccion a l'article d'Alessi, ier au ser... mas qu'es totjorn pas publiat sus engambi.com.
Ne'n saubriatz mai?

16 ertadera le Ven 18 Sep - 13:26

occitaneta


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Matieu C. a écrit:
occitaneta a écrit:+1

Beuh...

Aqueu "+1" per qu es ?
Lo tèxte ? Danis ? Fredoc ? Laurenç ?, etc...

Desenvelopa, qu'a per tòca de far parlar tanben !

Perdon , qu'ei en responsa au messatge de Danis...
Quitament si partatji pro lo punt de vist e que compreni los arguments avançats dens lo tèxt

Per çò qu'es deu mel d'anem òc... Qu'avevan ja convidat lo monde à la tota debuta entà definir lo lòc e tot... Mes personaument, n'ei pas l'impression que lo punt de vista deu monde sia estat entendut !!
E tau servici d'òrdi, que'm hasen plan arríder...

Sokolovic


Trobador !!
Trobador !!
Tiston a écrit:au monde de l'Ostau:
l'un de mos amics mandet un comentari en reaccion a l'article d'Alessi, ier au ser... mas qu'es totjorn pas publiat sus engambi.com.
Ne'n saubriatz mai?

òc va venir de veire, vau publicar tot aquò.

Gavach


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Se qualqu'un me demanda perque vau pas a Carcassona, bastarà de li mostrar aquel tèxt. Diriái òsca se lo subjècte me fotèsse pas encara la ràbia...

Coma o ditz plan Alèssi Dell'Umbria mai que los eveniments, es lo silenci de seguida que me faguèt passar tota enveja d'anar a Carca...

http://conselhamistos.blogspot.com/

Einucent


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Mantene quò qu'aviá dich jà sus queu forum. Me dise que si i suèi pas (e quò vau pas 'mas per me) un flop de la protesta vau un flop de tota pareissènça publica de la revindicacion occitana. Faguèi jà la comparason amb 'na pres d'ostage de la part de la nomenklatura occitanista. I sirai per manca d'autra eschasença de mostrar de i a dau monde per damandar de las melhoracion.
Ai dins l'eideia que l'ambient sira purit de blasa mas podèm pus recuòlar aura. Pense coma Danís que fòra los òlis qu'an tot pensat per los braves colhons que sèm, la protesta es l'eschansença d'encontrar dau monde vertadier que son pas tant dins la problematica que podem èsser n'autres.
Pense a dau monde coma mos pairins ò ma nina que se sentissen concernits mas que vengueren pas pas en 2005 e 2007 e que se disen « queste còp, nos l'i vam » sens èsser daus lescha-cuóu de subvencionats.

http://einucent.wordpress.com

Marxelin


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Los amics de Marselha an rason dins l 'article, de qué dire mai ? Ieu anarai a Carcassona pas content e espèri que se res se passa es lo darrièr còp que farai l'esfòrç. L'organizacion se deu petassar per fotre los identitaris defòra e puèi soi de mai en mai d'acòrdi amb lo Sergio Berardo que me disiá un jorn qu'aquelas 2 manifestacions èran plan per veire los amics, se passejar mas entre cada protèsta de qué se passa de fòrt.
N'i a pro d'aqueles molhandrans : volèm d'avançadas importantas, la mencion faita per Sarkozy dins la constitucion francesa me conven pas (de qué vòl dire patrimòni, lo cassolet tanben pòt èsser patrimòni).
Visca Occitània independenta !

http://www.anaram.org

fredoc


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Que'm plasetz tots !!!

VISCA, VISCA, VISCA !!!!

Visca la Tèrra, Visca Occitania !


_________________
Ací qu'ei l'alh ! ce disè la ceba. / Amic de cadun, amic de degun.
"La vida es una tombola", Manu Chao.
http://www.occitania-fotbol.com

Einucent


Occitan Warrior
Occitan Warrior
'Na protesta que nos conven, la fau far n'autres. Lo monde de Anem Òc òu fan perqué i a degun mai per se ne'n mainar. Aura nos faudria lor probar qu'an besunh de la nòstra generacion e qu'avem pas besunh de ilhs. Me sembla pas exactament la situacion d'aura, qu'es per quò que nos trapan am un eveniment que sembla a de las massadas de boys-scouts. Los vielhs, m'agradarian que tornèssen a lors diccionaris e lors subvencions.

http://einucent.wordpress.com

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
Los vielhs, m'agradarian que tornèssen a lors diccionaris e lors subvencions.

Cerièra de Mai


Trobador !!
Trobador !!
+1

LaurençD


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Sus lo siti Engambi, demest las reaccions, es de legir la del Tavan :

A chaud, et sans avoir tous les éléments de réflexion, je pense que cette décision, qui va peser très lourd, est une très grave erreur.
1- J'habite Limoges, et moi aussi, je trouve dommage de réitérer Carcassone, quitte à aller loin, j'eusse sans aucun doute préféré aller à Marseilles. 2- Je n'ai pas plus d'affection que vous pour les Identitaires et je pense qu'ils ne sauraient d'aucune façon avoir leur place dans la manifestation.
1- Mais, pour le 1er point, il est clair que la priorité des priorité des priorité est que toutes les forces démocratiques (donc Identitaires exclues) pro-ocitanes manifestent de manière unitaire, où que ça soit (Paris, Toulouse ou Tamanrasèt). Diviser le mouvement après tant d'efforts pour l'unir, et cela pour des désaccords qui ne me semblent pas fondamentaux (car rien ne s'oppose à organiser à l'avenir une manifestation unitaire à Marseilles, nous serions nombreux à insister pour que cela soit possible), est une repsonsabilité dont je me demande si vous avez bien mesurer les conséquences.
2- L'affaire des Identitaires est certes celle du Service d'Ordre. Contrairement à vous, les échos que j'ai eu, venus de divers membres impliqués dans l'organisation concernant la conduite tenue envers les identitaires ne correspondent pas à ce que vous en dites (en particulier la sournoise supposition que les identitaires déplaisaient moins qu'anarèm al patac) et ils me semblent aujourd'hui parfaitement conscients que cette fois il faut un service d'ordre conséquent; mais le service d'ordre a besoin de toutes les bonnes volontés, ce sont des manifestants qui évidemment doivent le constituer et je trouve bizarre de se désengager de la manif, sans même penser qu'éventuellement on pourrait avoir besoin de vous pour en tenir les Identitaires à l'écart.
Enfin le titre de votre post est vraiment débile : "Innocence perdue..." ; en politique (et nos revendications pour la langue ne peuvent pas ne pas être politique), l'innocence est un vice et non une vertu.

D'efiech, la question de l'actitud dels organizators devèrs los identitaris es espinhosa. Complicitat, caganha o simplament manca de braces e amateurisme ? Que que ne sià, es pecat que lo dobte demòre dos ans aprèp.

Bon, ieu i vau anar, foguèsse pas que per una rason : dempuèi lo temps que n'ausissi parlar, vòli veire "en vrai" çò qu'es un occitanista (mai que mai subvencionovòre).


_________________
http://lacabraelolop.canalblog.com/

Zengi


Trobador !!
Trobador !!
Contrairement à vous, les échos que j'ai eu, venus de divers membres
impliqués dans l'organisation concernant la conduite tenue envers les
identitaires ne correspondent pas à ce que vous en dites (en
particulier la sournoise supposition que les identitaires déplaisaient
moins qu'anarèm al patac)
Èri present e desfidi qui que sia de provar que s'ei pas passat atau.
Jo tanben me brembi plan deu Danís qui s'estimava miélher de miaçar los d'Anaram Au Patac de los foter dehòra en tot har semblant de pas aver vist los neò nazis 30 mètras mei luenh.

admin


Trobador !!
Trobador !!
Òc, Mateu a rason, eri pas briga dens AAP a l'epòca, e totun èi vist l'ahar ...


_________________
Tant d'annadas aviái somiat
Al mòble en kit crompat a But !
Mas en lo montant l'ai petat !
Ai, Cocut !

Pau DELERMÀS-FIGORNIÈR
http://omidelafotografia.wordpress.com/

Gavach


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Jo tanben me brembi plan deu Danís qui s'estimava miélher de miaçar los d'Anaram Au Patac

E sès encara sus aqueste forum?

Complicitat, caganha o simplament manca de braces e amateurisme ? Que que ne sià, es pecat que lo dobte demòre dos ans aprèp.

Caganha e amateurisme per d'unes organizators... Complicitat lo mot es benlèu fòrt per d'unes (un?) mas actituda francament trebola aquò segur...

http://conselhamistos.blogspot.com/

zo


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Ieu fa un brave moment qu'ai decidit d'i anar pas. Me fan cagar los occitanistas e punt...An pas qu'a trobar mejan d'èsser mens caganhas.

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
Matieu a écrit:
Jo tanben me brembi plan deu Danís qui s'estimava miélher de miaçar los d'Anaram Au Patac de los foter dehòra en tot har semblant de pas aver vist los neò nazis 30 mètras mei luenh.

comprene pas ben quela frasa... podes esplicar? de quau Danis parlas?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 5]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum