OCCITANIA !! Forum


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Loule Sabronde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Loule Sabronde le Sam 12 Mai - 16:21

Danís


Adjudant
Vos vodriá parlar d'un grop occitan que s'apèla Loule Sabronde, per qué vene de tombar sus lur siti.
Ai vist quilhs tres jòves a l'Estivada de 2005, fará lèu dos ans, e m'avián marcat, un pitit pauc.
Era lo prumièr còp que vesiá quauquarren que poriá s'apelar dau "hard-ròck experimentau de fautuèlh".
En efièch, son passats pendent un après-miègjorn, fasiá chaud, tot lo monde era sietat dins la pita sala ente eran programats. Aguèren un bon succès (a l'Estivada quò se mesura au nombre de personas que s'en van avant la fin...).
E an susprés lo monde, emb lur mesclanha de trad, de jazz, de hard-ròck, de colectatge e videòs diversas.

Per contra, an 'gut lo malur d'esser programats un segond còp per 'chabar la setmana d'Estivada, lo dissabte au ser sus lo grand empont, a un moment ente normalament son de testas conegudas que passan, o au mens de musica per bolegar (per balhar un exemple, l'an passat qu'era La Talvera e Moussu T, e ujan, quò sirá Lo Còr e Obrint Pas). Coma vos en dobtatz, fonccionet pas dau tot, e me sovene qu'ai vist se despuplar la plaça en cinc minutas.
Mas bon, empescha pas que l'ideia es originala, e après lo "bide" de l'Estivada, tornem un pauc auvit de ilhs.
Veiqui lo siti :

http://loulesabronde.free.fr/

Per jutjar, i a d'extreits en descharjament gratis... e una version d'un tèxte de Manciet



Dernière édition par le Lun 18 Fév - 11:18, édité 1 fois

2 Re: Loule Sabronde le Sam 12 Mai - 19:10

admin


Trobador !!
Trobador !!
Qu'es estranh ... Totun, que soi acostumat ad aquò en bon fan de Frank Zappa ...

http://omidelafotografia.wordpress.com/

3 Re: Loule Sabronde le Sam 12 Mai - 20:13

Danís


Adjudant
Pas vertat ??? Es plan aquò !
Mas tròbe Loule Sabronde mai "barré" que Zappa... mas benlèu que tot lo monde s'es acostumat a eu... Question Non, vertadierament, pause la question... Coma contunhar de provocar o d'estonar 15 ans après sa mòrt ?

4 Re: Loule Sabronde le Mar 19 Juin - 20:34

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
ADORE!
los avia descruberts sur 'na compilacion i'a dos o tres ans, sabe pus ben la quala, 'na produccion La Nauze o Oc Sonic crese...
Pensi que i'a d'engueras de las possibilitats de far mielhs au niveu de la qualitat sonora e de la tecnica, mas dau punt de vusda de l'edeia, dau concept, personalament adore!

5 Re: Loule Sabronde le Lun 30 Juil - 13:25

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Tiston a écrit:ADORE!
los avia descruberts sur 'na compilacion i'a dos o tres ans, sabe pus ben la quala, 'na produccion La Nauze o Oc Sonic crese...
Pensi que i'a d'engueras de las possibilitats de far mielhs au niveu de la qualitat sonora e de la tecnica, mas dau punt de vusda de l'edeia, dau concept, personalament adore!

Musicalament es interessant, umanament son de racar...personalament monde que canton en òc e dont lo cantaire raca sus l'occitan sus l'empont, trapi aquò antitetic, a mai trapi aquò putassier d'escupir dins la sopa

http://www.myspace.com/joan_cavalier

6 Re: Loule Sabronde le Lun 30 Juil - 19:13

Danís


Adjudant
joan_cavalier a écrit:
lo cantaire raca sus l'occitan sus l'empont, trapi aquò antitetic, a mai trapi aquò putassier d'escupir dins la sopa

Ai auvit dire 'quò, tanben... Uèlhs al Cèl

7 ? le Mar 7 Aoû - 8:45

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
sabia pas 'quo... Trucat
que disen precisament?

8 Re: Loule Sabronde le Mar 7 Aoû - 10:14

AnPrionsaBeag


Trobador de Comptador
Trobador de Comptador
Aquò's de musica?! Daissatz-me rire... Es quitament pas de s'aconsomir que vos donariá de cachavièlhas! :-(

9 Re: Loule Sabronde le Dim 17 Fév - 21:17

le chanteur de Loule


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
Avant tout, merci pour les critiques...
Mais bon, que vous ne compreniez rien à ma musique va ! Tous les goûts sont là, même pour nos cultures minorisées, et c'est preuve de diversité.
En revanche, lorsque derrière vos pseudos anonymes d'internautes fébriles vous égarez des ribambelles d'insultes, c'est dommage. Comme quoi, il semble qu'on puisse être occitan, intolérant, peu curieux et mal informé.
J'invite donc Joan Cavalier à me contacter, s'il le veut, nous boirons une bière ensemble. Il me dira en face ce qu'il a écrit dans ce forum, il m'expliquera ce qu'il aurait entendu ou lu de ma part. Je lui expliquerai mes origines patoisantes et paysannes, la transmission familiale tant chez mon père que chez ma mère, la diglossie dont je suis victime, le bilinguisme soustractif de mon grand-père, les repas avec mes voisins du Mas de Lacombe, tout en occitan per nosautres, et moi qui ne comprends pas tout... on parlera d'éthique...
Je n'ai bien sûr jamais raillé la langue de ma famille et de notre communauté, je la respecte, je l'aime, fragile, belle, vernaculaire et sauvage dans nos campagnes rouergates, loin des dictionnaires et des manuels de linguistique normalisée. Je respecte et j'encourage les démarches créatrices et revivalistes, les écrits, les enseignements. Par contre je ris jaune de voir ce que quelques militants snobs et pourtant lettrés, convaincus mais, hélas, maladroits et ringards font de cette culture...
Et puis réveillons nous, le nouveau projet de Loule Sabronde s'appelle lo rulh, vous avez deux ans de retard, il va falloir ouvrir une autre critique. Il ne suffit pas de pianoter sur un ordinateur pour se sentir frémir dans la virtualité de l'actualité, il faut aussi être curieux, voir beaucoup de concerts, écouter et lire énormément, voyager aussi, croiser des gens et prendre le temps de les rencontrer plutôt que de véhiculer des mensonges à leur sujet.
Quant à Zappa, il y avait dans les concerts de Rodez bien plus de Polyphonies Corses que de musique anglo-saxonne, nous étions d'ailleurs accompagnés de cinq chanteurs de Alba issus de la confrérie de Calvi. Vous avez lu ce projet au prisme de votre propre culture musicale (elle semble étriquée, Zappa, Magma, on connaît la chanson), et vous restez bien éloignés de nos intentions. Car je préfère Phil Minton, Antoine Bouscatel et Claude Roméro, Dutilleux, Fred Frith, Liars, le Kan Ha Diskan, les chants Labë ou Hariprasad Chaurasia que Franck Zappa.
Pour finir, les logiques quantitatives de quelques moutons tatoués de croix ne sont pas grand chose...
Il n y eut aucun "bide" à Rodez en 2005, juste quelques crises d'altérité et les affres de la rencontre étrange d'un concert inhabituel, une possible forme d'art... d'ailleurs, je rejoue aux Estivadas en 2008, mais aussi à travers la France, mais pas sur les chaînes hertziennes de télévision, et ça, c'est très très bon signe pour la qualité du projet... tant pis pour les millions de spectateurs.
A tous ces concerts futurs et non virtuels, je vous donne rendez-vous.
Merci encore pour la recension et la critique, qui ferait croire un instant que les projets de Rodez eurent tout de même un faible intérêt.
A bientôt.

10 Re: Loule Sabronde le Dim 17 Fév - 22:06

Danís


Adjudant
Bon, déjà les propos de Joan_Cavalier n'engagent que lui, il est le seul à avoir dit ce qu'il a dit, j'ai juste signalé qu'il n'était pas le seul à penser cela (bien que là, je me dispense de juger, surtout que je ne suis pas hostile à la musique de Loule Sabronde, j'avais même apprécié le petit concert dans la salle à l'Estivada).

J'ai du mal à tolérer le "lorsque derrière vos pseudos anonymes d'internautes fébriles vous égarez des ribambelles d'insultes, c'est dommage", déjà pour la bonne raison que nous ne nous cachons pas, tout le monde sait très bien qui se cache derrière le pseudonyme de Joan_Cavalier (il signe même de son vrai prénom, tout comme moi) et puis je ne vois pas de ribambelles d'insultes, ma critique à moi était positive, ou au moins neutre, et AnPrionsaBeag dit juste qu'il n'aime pas, pas de quoi en faire un drame, il est évident que ce concept ne peut pas plaire à tout le monde.

Il ne suffit pas de pianoter sur un ordinateur pour se sentir frémir dans la virtualité de l'actualité, il faut aussi être curieux, voir beaucoup de concerts, écouter et lire énormément, voyager aussi, croiser des gens et prendre le temps de les rencontrer plutôt que de véhiculer des mensonges à leur sujet.

Mais qu'est-ce que vous croyez ? Que nous sommes de "geeks", reclus, bloqués toute la journée devant leur ordinateur et qui ne sortent pas ? Lisez donc les autres sujets sur la musique, la littérature, il y a des choses aussi diverses que variées. La culture occitane, nous la connaissons car nous la vivons, quand ce n'est pas nous qui la faisons, et en général nous parlons en connaissance de cause.

Quand à notre "culture musicale étriquée", je ne vois pas en quoi le fait d'avoir cité Zappa (personne n'a parlé de Magma, il me semble) vous permet d'affirmer cela. Nous avons tous déjà vu des choses largement plus étranges que Loule Sabronde, plus "artistiques", avec encore moins de public. En bon limousin, les concerts de Melhau où j'ai trainé mes basques n'ont guère ramené plus de 50 personnes... la quantité n'a jamais été un gage de qualité, et nous le savons tous...

Et quelle chose étrange de parler ainsi de l'occitan en continuant à s'exprimer en français ! Cette démarche justifie presque l'attaque de Joan_Cavalier !

11 Re: Loule Sabronde le Dim 17 Fév - 22:27

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Rooooh ca y'est Danis, tu me dis que mon identité est percée a jour, merde je vais devoir me faire operer changer de gueule et changer de nom....

Treve de galejada, j'assume pleinement mes propos (comme toujours) et n'etant pas assez occitanISTE pour escupir dans le dos des gens, je suis a la disposition du chanteur de Loule Sabronde pour aller boire une biere (j'essayerais de m'arreter a une, par contre ça attendra mars, je suis fauché) tous mes contacts (mails, myspace...) sont sur le forum, et e reste joignable du lundi au vendredi a Radio Occitania, je saurais ecouter ses arguments et le cas necessaire, lui rappeller le pourquoi de mon message (un certain concert au Mandala dans le cadre du festival Occitania... apres l'affaire n'est pas d'aujourd'hui, peut-etre faut il tabler simplement sur une erreur de jeunesse....)

Ceci dit, tain, le garçon il nous a mis le Danis tout colere, apasima fanton, nos vas faire una crisi de còr...(encara que coma sias pas de la montanha, seria una mort occitana....una crisi de còr de la plana).

Amistats

Cedric/Joan Cavalier/ The big dreux (jje mets que les 3 principaux vous m'excuserez, je tairais les petits surnoms qu'on m'a eu donne sur l'oreiller )

http://www.myspace.com/joan_cavalier

12 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 10:08

le chanteur de Loule


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
En premier lieux, je vous assure que je ne connais pas vos véritables identités. Je ne dois donc pas faire partie de "tout le monde"... mais il est vrai que les mondes possibles sont vastes et nombreux, et que nous appartenons tous à plusieurs d'entre eux. L'Occitanie, La France, L'empire Ottoman, tout ça se morcelle à l'épreuve pragmatique de la réalité, et c'est ainsi qu'un Occitan du Rouergue, très investi dans la musique et dans la culture ne connais pas vos véritables identités. Mais je vais prendre le temps de vous rencontrer et de vous connaître, si vous êtes d'accord bien sûr.
Danis (pardon je n'ai pas trouvé la touche pour l'accent aigu sur le i, j'ai un nouveau Mac et je ne suis pas très performant), je crois que vous n'avez pas compris ce que je voulais dire au sujet de la diglossie... si je n'écris pas en Occitan, c'est que j'en suis hélas incapable. Ce n'est pas par manque de respect, ce n'est pas une attaque, je ne suis pas en guerre contre qui que ce soit. Si je n'écris pas c'est que je ne peux pas. Mes parents et ma famille ne l'écrivent pas, ils sont d'humbles locuteurs vernaculaires (mais experts en la matière par contre, je peux vous l'assurer). Ils ne m'ont transmis que des bribes de leur culture dont ils ont parfois voulu m'éloigner (pour X raisons sociologiques et psychologiques que vous devez connaître avec d'autres cas). J'ai observé tendrement leurs hésitations nourries par de véritables problèmes de fond que beaucoup d'autres ont connu. Je n'ai jamais eu le courage de réapprendre à l'université malgré quelques cours en collège et en lycée. J'ai d'ailleurs parfois senti (peut-être à tort) un fossé entre "occitans des villes" et "patoisants des campagnes" qui m'a souvent rebuté, et je me permet de vous renvoyer à mon ouvrage édité à l'IEO en 2000 pour de plus amples détails. La mauvaise maîtrise de la langue, c'est donc un regret pour moi, voire une souffrance, parfois un handicap, dans ma vie et dans mes recherches universitaires ou artistiques. C'est aussi pour ça que les sarcasmes de Joan Cavalier sont un peu mal venus. J'ai encore le temps de réapprendre la langue, mais mon parcours est aussi fait de tournées et de recherches dans d'autres domaines. On fait comme on peu, avec ce qu'on a. Je prétend tout de même l'avoir dans l'oreille et pouvoir tenir quelques fragiles conversations, je prétend aussi transmettre humblement cette culture et sa langue, à ma manière, sans doute maladroite, sûrement fragile et déterminée. Venez voir "lo rulh", vous jugerez sur pièce. Ce qui est sûr, c'est que j'aime cette langue et que je connais certains aspects de cette culture (chez moi, un exemple parmi mille possibles, nous dansons la bourrée tandis que je joue la cabrette et nous chantons "l'aiga de roc" à la fin des repas)... bien sûr, je ne prétends pas "la faire", je ne fabrique pas de culture, non, je n'ai pas cette prétention, tout juste puis je me targuer de proposer quelques traces et signes... mais "faire une culture"... loin loin de là...
Mais La Culture, ça n'existe pas, parlons des cultures, plurielles, hétérogènes, dynamiques, contradictoires... sans quoi nous sombrerons dans le discours moderne et prétendu "des lumières" qui a engendré tant de nationalisme. Les cultures occitanes valent sans doute bien plus que cela, elles peuvent s'accomoder d'une éthique progressiste de la décroissance... bien loin des conceptions légitimistes et hégémoniques. Quant à Joan, si j'ai donc l'occasion de le rencontrer (je vis à Marseille, mais je suis demain à l'Estive "Scène Nationale" de Foix où l'occitan a pourtant résonné et résonnera encore, grâce entre autre aux visions d'une équipe de programmation ouverte, curieuse et oublieuse de tous clivages identitaires... et je passerai sans doute par Toulouse), il pourra donc citer ses sources et m'indiquer quelles paroles me valent sa vindicte. Nous pourrons les remettre en contexte, les nuancer, les distancier, voire les comprendre. En ce qui concerne le fait de citer à l'emporte pièce une personne, sans donner de détails, sans assurer ses sources, je ne pense pas qu'il faille parler d'erreur de jeunesse, mais d'erreur tout court. Et puis cette question : seriez vous les gardiens du temple d'une quelconque intégrité occitane que seul vous maîtriseriez ???
Quant aux jugements esthétiques, ils n'appartiennent qu'à vous en effet, et c'est toujours un régal de lire ou d'entendre diverses appréciations, du "ce n'est pas de la musique" au "j'adore". Je suis d'accord avec Danis, il n'y a aucun drame. Ca ne me gêne absolument pas, c'est riches, c'est plaisant, j'aime la critique, j'aime en parler. Par contre, "racar", "escupir dins la sopa", "putassier", ça me gêne oui, même s'il n'y a là aussi aucun drame, juste une anecdote de forum. Et le ton trop cynique et désinvolte, ça me gêne aussi. J'aime les arguments et je dois manquer d'humour. Je n'aime pas qu'on m'attribue des propos de façon obscure et non étayée.
Merci pour vos réponses qui me rassurent un peu, amistats et de Cor et d'Oc...

13 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 10:42

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Comme je l'ai dit, je manque de temps donc pour demain ça me parait court, mais comme je compte pas mourir demain (et que je ne pense pas non plus que ce sera le cas pour "le chanteur de Loule" du moins je le lui souhaite).

Ceci dit, m'aimant pas faire mariner les gens, je synthetiserais ici l'affaire: lors d'un concert a l'occasion du Festival Occitania (je ne saurais plus dire en quelle annee desole, mais je couvre trop de concerts pour pouvoir etre precis, de plus, je n'etais pas presents ce soir la mais ces faits m'ont ete rapportes de maniere similaire et concordantes par suffisament de personnes d'horizons differents pour que je le prenne en compte) un scandale avait commencé à eclater suite à la présence d'un drapeau occitan en fond de scene (ou "le chanteur de Loule", avait pete tout bonnement un scandale aux gens de l'IEO sur la présence du drapeau avant d'avoir une attitude que je continue de qualifier a racar vis a vis du public (s'en prenant vertement a eux, finissant meme par un "rassurez-vous, on a bientot fini vous pourrez aller vous prosterner devant votre drapeau de merde" (N.B: je trouve ça doublement a racar, et le pire c'est que c'est pas tellement par rapport a l'attitude vis a vis de la culture occitane ou des gens qui la defendent (les annees (surtout a Tolosa ou le fantome de Castan est present) font que j'ai une certaine habitude de ce genre d'attitude (que je continue a qualifier "d'escupir dans la soupe" voire de "putassier" dans le sens ou je trouve que se servir d'une langue ou d'un courant de pensee pour nourrir son oeuvre et lui cracher ostensiblement dessus est un acte putassier) mais surtout (et la c'est le musicien qui parle) vis a vis du public qui lui est venu a assister a un spectacle (et j'ose l'esperer pas a un concert occitan, mais bon c'est un autre débat que nous avons deja eu ici) et n'a pas a etre meler a des "garolhas de campanals" (encore que la dessus, je ne jetterais pas la pierre au chanteur de Loule, j'ai deja vu d'autre faire ça en d'autres lieux (avec toujours bizaremment l'ombre de Castan derriere), un artiste vit grace aux gens qui vont le voir et qui achetent ses disques, il leur doit je crois un minimum de respect en retour

Cedric



Dernière édition par le Lun 18 Fév - 11:30, édité 1 fois

http://www.myspace.com/joan_cavalier

14 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 10:58

Danís


Adjudant
Bien, le malaise se dissipe donc, sauf pour ce qui est de Joan_Cavalier, qui, à mon avis, aura droit à d'autres retours de bâtons de ce style, habitué qu'il est de l'"escupissage dins la sopa" occitanISTE ( Risolet Progressiu ). En tout cas, il vient de s'expliquer, et je ne jugerai pas son explication.

Et non, nous ne sommes les gardiens de rien, nous ne croyons pas à une "intégrité occitane", nous sommes ouverts sur le monde et les cultures, et nous aimons livrer nos sentiments profonds, d'où certains commentaires peu amènes ou violents (c'est là le problème des forums, malheureusement, on sombre vite dans la mauvaise interprétation, et les discussions y sont souvent plus animées que dans la réalité, nous en avons de nombreux exemples ici).

Au plaser.

15 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 12:52

admin


Trobador !!
Trobador !!
Bon ben que dire ? Je te souhaite la bienvenue Le chanteur de Loule. Je dois avouer que c'est toujours interessant de voir (ou au moins de lire) l'avis de l'artiste. Quand j'ai créé ce forum à la base, tout seul dans mon coin, sans même rien dire à Danís (qui aujourd'hui s'en occupe merveilleusement bien), le but était de créer un espace de discussion, d'échange, parce que personellement j'avais passé trop de temps à m'interesser à la culture occitane sans en avoir les clés. Le but n'est pas de chier sur les démarches artistiques. Quand Danís a parlé de Loule Sabronde ici, je dois bien avouer que jamais je n'en avais entendu parler. La culture que mes parents m'ont transmis se résume à Jean-Jacques Goldman, et celle de ma grand-mère c'est Luis Mariano et Vincent Scotto (encore que Herbert Léonard et Daniel Guichard soient assez présents...). Donc finalement, avec toutes les choses que j'ai découvert ici, je dois dire que je suis un peu fier de ma création.

Pour ce qui est de la comparaison avec Zappa : il s'agissait évidemment de comparer avec quelque chose de célèbre qui n'est pas toujours compréhensible à la première écoute (tu avoueras peut-être que Loule n'est pas aussi accessible que Stone et Charden). J'aurai pu comparer avec mon voisin, ce guitariste à la fois fou et génial qui joue avec des petits morceaux de bambous ou des clefs à molette, et qui comme il n'avait pas sa guitare, la dernière fois, il a joué de la bétonière avec un tournevis, et que que le bougre il a réussi à nous faire danser malgré tout, mais je pense que sa notorièté ne dépasse pas le hameau.

Enfin, nous ne sommes ni ethnologues, ni musicologues.
Danís dit :

Per contra, an 'gut lo malur d'esser programats un segond còp per 'chabar la setmana d'Estivada, lo dissabte au ser sus lo grand empont, a un moment ente normalament son de testas conegudas que passan, o au mens de musica per bolegar (per balhar un exemple, l'an passat qu'era La Talvera e Moussu T, e ujan, quò sirá Lo Còr e Obrint Pas). Coma vos en dobtatz, fonccionet pas dau tot, e me sovene qu'ai vist se despuplar la plaça en cinc minutas.

et tu réponds :

Il n y eut aucun "bide" à Rodez en 2005, juste quelques crises d'altérité et les affres de la rencontre étrange d'un concert inhabituel, une possible forme d'art...

Excuse nous pour ce manque de culture ou d'ouverture, mais selon le bon sens, un concert sur une grande scène, en fin de festival, c'est pour faire s'amuser les gens. J'adore les Manufactures Verbales, j'adore Lo Diable es jos la Porta par Melhau et Combi, mais les mettre sur la grande scène de l'Estivada, je trouve non seulement que ce serait se foutre de la gueule du public qui s'attendrait à quelque chose de plus "festif", mais ce serait surtout se foutre de la gueule des artistes qui se prendraient à coup sûr un bide.

Sinon, au plaisir de vous écouter à Rodez cet été.


_________________
Tant d'annadas aviái somiat
Al mòble en kit crompat a But !
Mas en lo montant l'ai petat !
Ai, Cocut !

Pau DELERMÀS-FIGORNIÈR
http://omidelafotografia.wordpress.com/

16 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 18:11

le chanteur de Loule


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
Même si tout ça reste virtuel, sans chair, sans proxémie et sans regard, je suis heureux de pouvoir discuter avec vous... D'abord réponse à Joan : avec tout le respect, c'est bien n'importe quoi. Vous relayez des propos que vous n'avez pas entendu de première main, des situations que vous n'avez pas vu, pas vécu, c'est très mal, et bien sûr très mal documenté, faux, tout simplement, et j'imagine amplifié et déformé au fil de la propagation d'une mauvaise et infidèle rumeur. Mais il est vrai qu'il y eut l'affaire du drapeau ! Quelle affaire ! Le concert n'avait pas lieu au Mandala, mais lors du festival Occitania dans un village du Comminges dont j'ai oublié le nom (je commence a avoir fait quelques concerts au cours de mon humble parcours, je ne me souviens pas de tout).
Ce jour là, nous faisons la balance. Tout va bien, nous sommes dans le régal. Nous revenons après le repas, et sans que ce nous fûmes demandé, un drapeau orne maintenant notre arrière scène. Peut importe le drapeau, les drapeaux me font peur, j'ai toujours eu horriblement peur des drapeaux. Je demande pourquoi ce drapeau placé là derrière un concert, déjà chanté en occitan, où sonnera une cabrette... est ce que les choses ne se suffisent pas ? Lashmi Shankar chante-t-elle devant le drapeau Indien ? Céline Dion devant le drapeau Canadien ? A Filetta devant le drapeau Corse ? Je n'ai pas besoin de drapeaux, de consciences d'Etat, de conflits, de revendications violentes ou trop explicites pour porter la culture à laquelle je suis attaché... je suis bien avec ça, détendu, c'est une affaire de personne qui grandit positivement avec la communauté... j'ai peur par ailleurs que ce soit un aveux de faiblesse, une fausse peur, un combat déplacé. J'ai donc fait enlever le drapeau. C'est tout. J'ai peut-être raconté l'anecdote au public, sans vulgarité, sans provocation, ça j'en suis sûr. Je n'ai jamais manqué de respect pour un public. Un spectacle d'exécution se fait à deux, le plateau et la jauge, tous ensembles, une rencontre souvent belle, des fois qui ne prend pas vraiment mais reste belle, des fois qui déroute le public et les acteurs au plateau. Je n'ai jamais provoqué gratuitement, même lorsque je joue très fort de la musique bruitiste. Je fais ce que j'aime, sincèrement, tendrement, pour le public et pour moi. Mais quelques mensonges ont fait du chemin, et Joan, trop enthousiaste et imprudent sans doute, en fait le relais, et ainsi me manque tout de même de respect. Ce n'est pas grave. L'homme semble têtu et fier de ses opinions. Mais il ment.
J'apprécie les remarques de Danis et je salue l'initiative de ce forum qui semble aussi revenir à l'Omi. J'aime aussi la sincérité et l'humilité de l'Omi, même si je ne suis pas d'accord avec lui. Nous avons joué sur "la grande" scène à trois musiciens plus cinq chanteurs corses et des vidéos de collectage prises sur l'île et en rouergue. Beaucoup ont apprécié, certains sont restés, c'est bien... ne tombons pas dans le train train... grande scène ne veut pas forcément dire fête et danse, je ne suis pas d'accord. Quantité ne veut pas forcément dire transe, légèreté... on peut être nombreux et très surpris. J'ai vécu à Rodez, je suis né à Rodez, je connais la ville, je pense pouvoir faire quelques hypothèses sur la sociologie des personnes qui sont parties comme celles qui sont restées. Et puis, il y a toutes celles qui échappent à toute rationalisation, qui reste, qui parte... comme cette dame âgée, qui est resté, qui ne connaissait pas ce genre de musique et qui dit avoir beaucoup aimé, ou ce jeune qui s'est régalé en écoutant des polyphonies corses autrement.
Mais ça, il faut que vous en parliez avec des programmateurs, programmer gros, grand, prendre des risques ou ne pas en prendre, etc. Je reste convaincu que toute expérience est possible. Sinon, faisons jouer de longue Oaï Star et n'en parlons plus. J'aimerai voir Combi sur la grande scène, sur la petite aussi, je ne me pose pas la question de la taille de la scène, je prend le message et j'essaie de comprendre. Mais je suis d'accord que les esthétiques que je défends supportent bien les théâtres ou les salles moyennes. Comme vous l'aurez compris, dès que les choses grandissent trop, je prends un peu peur.
Et je vis tranquillement de mes passions avec ce petit bonhomme de chemin, en laissant quelques traces de ci-de-là. Dernièrement, des amis et moi avons écris un spectacle que je me permet de conseiller à tous les occitanistes. Il joue sur quelques théâtres de France prestigieux, des "scènes nationales", le Channel à Calais, la ferme du Buisson, etc. On y parle en occitan. On parlera en Occitan dans la grande halle de la Villette en Septembre 2008 lors du festival des Pops à Paris, lorsque ce spectacle y jouera après l'Eté. Ce "grand" là reste mesuré, même si les jauges peuvent atteindre 600 places. C'est un index qui me correspond bien. Je suis content de ça. Allez voir Singularités ordinaires par le GdRA. Sans céder à la loi des quantités, les idées peuvent faire leur chemin, mais là aussi, toujours déplaire à certains, et c'est bien normal. Merci pour vos témoignages. A bientôt.

17 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 18:36

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
Je me permets jamais d'avancer des choses sans etre sur de moi (deformation professionnelle oblige) apres comme je l'ai dit, mes sources sont diverses (et de diverses tendances, que ce soit, orga, technicien, public lambda venu la) et dans toute les version des gens ressort la meme chose une agressivité de las bravas de votre part..., agressivite qui peut se justifier par une peur panique que vous nous relatez (ceci dit je connais bon nombre de Conseil Regionaux et Generaux, voire de mairies qui arborent la bandiera, sans revendiquer (malheureusement dirais-je) une quelconque independance, après je trouve l'argument "t'y'etais pas tu sais pas" facile, je connais assez le phenomene de foule pour prendre mes sources directes (pas de ressons deformes) et j'avoue que je suis du genre a croire plutot plusieurs personnes qu'une (a votre decharge, et la c'est le musicien qui parle, on ne perçoit pas les choses pareilles sur une scene et dans la fosse)

Apres je vous rassure, oui je suis cap-borrut (Napoleon disait des miens la ou la mule s'arrete l'ariegeois continue) mais pas assez occitanISTES pour ne pas savoir reconnaitre mes erreurs, pour peu qu'on m'apporte la preuve que je suis dans l'erreur

Cedric

E.A: J'ajouterais que j'arreterais pour ma part la conversation ici, ne voulant pas "pourrir" le forum, ce qui ne veut pas dire que je ne peux la continuer ailleurs, si vous le souhaitez mon mail perso est sur mon profil

http://www.myspace.com/joan_cavalier

18 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 19:17

le chanteur de Loule


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
D'accord, je vous contacte car vous continuez et persistez à dire faux, et restons en là pour ce forum.
Merci pour cet espace d'expression. Risolet Progressiu Plan Urós Ironic Endormit

19 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 19:21

le chanteur de Loule


Òmi/Hemna de Situacion
Òmi/Hemna de Situacion
Et je rajoute... une fois de plus vous mentez à l'appui de la loi inflexible du plus grand nombre. Mais Qui est ce Nombre ? Citez vos sources exactement... plutôt que de diffamer à tue tête. Pardon, je n'ai pas pu m'empêcher, je stoppe vraiment là.

20 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 19:52

Tiston


Occitan Warrior
Occitan Warrior
cedric on ne ressent pas la meme chose selon qu'on est sur scène ou dans la foule, cela dit on peut quand meme se rappeler un minimum de ce qu'on a dit non? on tout du moins savoir le discours qu'on est capable de tenir! n'est-il pas possible que des gens (toi qui ne peux, cedric, t'empecher d'insulter ou de provoquer les occitanISTES à chaque post tu devrais le savoir) montent au créneau et se sentent "agressés" dès que l'on critique le drapeau occitan? ne nous voilons pas la face, et une création artistique en lenga nostra sera toujours plus importante à mes yeux que n'iomporte quel drapeau!!!

je ne prends la défense de personne, notre ami est grand prosateur et se défend extremement bien seul...
comme je l'avais dit je trouve le projet Loule Sabronde extremement intéressant et certaines compositions meme (incroyable!!! Escacalassant ) très agréables à écouter!!!
Je rappelle que Melhau se faisait insulter par des foules d'occitanistes avinés dans les années 1970 parce qu'il chantait des chansons sur la mort et les loups-garrous accompagné de sa seule vielle à roue ou (pire!) de son symphonium, quand ces cons voulaient EXCLUSIVEMENT de la guitare et des chansons à boire...
qui, aujourd'hui, pour cracher sur l'oeuvre de Melhau dans le milieux occitan? à l'heure de la soupe staracadémisée??? degun! bien sur certains qui ne comprennent pas ou n'aiment pas, tout simplement, sa musique, continuent de se foutre de sa gueule (le plus souvent, bizarrement, dans le dos et discrètement)
il y a toujours eu des artistes (et qui plus est dans les langues minorisées) qui avaient une longueur d'avance dans la recherche esthétique... il en faut pour tout le monde, un point c'est tout! (et cet argument semblant bien démago est pourtant la clé de la tolérance)
qu'un artiste brule même sur scène le drapeau occitan, je m'en fous absolument, s'il crée dans la langue et dans la musique occitane quelque chose de fort, de nouveau, qu'il joue pour lui, pour nous... (attention je ne me prononce meme pas sur l'affaire festival occitania, j'y étais pas alors je ne dis rien, et oui!)
en tout cas ce livre de christophe sur lequel j'avais flashé (grace au tittre oh combien prometteur) ben ce sera mon prochain achat!
Òc Cap

21 Re: Loule Sabronde le Lun 18 Fév - 20:55

joan_cavalier


Trobador !!
Trobador !!
M'agafi pas a una question de bandiera, soi d'accòrdi sus la necessitat de creacion musicala, o sus la creacion musicala de Loule Sabronde (te dirai que te podria pas diser se m'estimi o non, ai pas agut l'escasença que d'escotar un troç, lo qu'es sus la compil "Encontra Sonica" avem pas mai a la radio) e me pegui pas tanpauc a la capacitat o non de l'ome de parlar en lenga nòstra ieu consideri tot bel que quitament se lo cant en occitan ten una importancia lo discor mentre los troces en ten una tanben de ço que me sembla...(butarai pas lo vice fins a diser "se partissem d'aquel principi, podem perdonar a Alegre d'aver dit "J'aime mieux former des informaticiens a parler anglais que des bergers a parler breton ou occitan" jos lo preteste que confessa el meteis dins aquel article que parla gascon", que la comparason seria aqueste còp una insolenta ta lo cantaire de Loule)

Aprep coma l'ai dit, soi totjorn dobert a la discutida, e al fach que qu'un que siaguesse los fachs lo monde pòt evoluar e pensi que me sabetz (per una brava part al mens) sufisentament oneste aici per saber que se òm me porta la prova que me soi enganat, serai lo primier de diser "òc me soi enganat, vos pregui de me desencusar" quitament aici, en voli per pròva qu'ai aguda l'onestat de diser "i eri pas mas lo dacòs me foguet tornat diser per mantunas personas" aurai pogut diser "i'eri"....de perpensar benleu

Amistats

Cedric

http://www.myspace.com/joan_cavalier

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum